REPLAY. Toulon et son Arsenal, un rôle capital dans l’histoire de la marine française

Publié le Mis à jour le

Ce dimanche dans Chroniques Méditerranéennes, les marins de Toulon ouvrent exceptionnellement les portes de l’Arsenal et ses navires de guerre à Nathalie Simon ! En explorant la “rade la plus belle et la plus sûre d’Europe” comme le disait Vauban, nous découvrirons comment la ville a joué un rôle capital dans l’histoire de la marine française, depuis la création du port militaire au XVI° siècle par Henri IV. Embarquez pour découvrir Toulon... côté mer !

Revoir l'émission

Pour commencer, direction la base navale, l’un des lieux les plus sécurisés de France ! Le lieutenant de vaisseau Gilles, passionné depuis son enfance par la mer et la marine nationale, a conduit des bateaux pendant 21 ans. Il nous emmènera faire le tour de cette véritable ville dans la ville, qui abrite 12% de la population toulonnaise.

Maître Élodie, sous-trésorière de la frégate Guépratte, nous racontera le quotidien des frégates légères furtives, sur lesquelles les marins embarquent pendant plusieurs mois, 2 fois par an. Ces bâtiments militaires peuvent accueillir jusqu’à 150 personnes et sont chargés de la surveillance côtière. Nous y rencontrerons une partie de sa « deuxième famille », Maître Olivier, cuisinier, Quartier-maître Steecy, boulangère, et le Capitaine Guilhem, commandant du vaisseau.  

Qui pourrait se douter que sur la paisible presqu’île de Saint-Mandrier est formée l’élite des marins de demain ? De l’autre côté de la Rade, nous aurons la chance de découvrir l’entraînement de ces jeunes plongeurs-démineurs. Le lieutenant de vaisseau Olivier forme ses élèves durant 9 mois. Devenu plongeur-démineur en 2013, il est aujourd’hui chargé des très exigeants entraînements de ces militaires, spécialisés dans la neutralisation des engins explosifs en mer.  

Avant de revenir sur les terres de Toulon, Nathalie fait un détour par les jardins de Saint-Mandrier avec Christian, chargé denvironnement. Avec l’aide de 150 marins sur leur temps libre, il s’occupe du jardin « Ruches et biodiversité de la Royale ».  C’est sur un terrain désaffecté que les marins ont planté un potager en permaculture, des poules pondeuses, des ruches, afin de pouvoir se réapprovisionner.  
Jean-Pierre Lacôte, président et fondateur de l'association, nous fait part de la convivialité que l’on retrouve au sein des jardins. Ici on se fait plaisir, on apprécie les bons produits, on se retrouve tous corps de métier confondus, à tout âge !

Après cette escapade, retour au monde civil pour découvrir deux emblèmes du patrimoine de la ville ! La Porte de l’Arsenal, classée monument historique, fait le pont depuis 300 ans entre ces deux univers qui cohabitent. À l’extrême sud du port, la Tour Royale, autre joyau patrimonial de Toulon, accueille les représentations des musiciens de la flotte. 76 musiciens professionnels donnent régulièrement des concerts gratuits dans ce cadre exceptionnel. Avec Marc Sury, chef de musique de classe exceptionnelle et Virginie Logan, cheffe de lensemble des cuivres, nous avons la chance d’assister à une répétition du Grand Ensemble de Cuivres.

Pour finir en beauté, Nathalie passe par le charmant quartier de la Mitre, surnommé « quartier de la Marine » : c’est le lieu de résidence privilégié des officiers depuis plus d’un siècle. Entre parcs, jardins et bâtiments d’inspiration orientale, cette enclave hors du temps s’ouvre sur un sentier du littoral au panorama somptueux. Si l’appel du large est irrésistible, on comprend aussi à quel point il est captivant d’avoir Toulon comme port d’attache !

Réagissez à l'émission avec #chroniquesmed

Une émission de 26 minutes réalisée par Chloé Henry-Biabaud.
Une coproduction France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur / 13 Productions
Diffusion dimanche 27 mars à 12h55.

Pour aller plus loin :

Le site de la Marine nationale
► La page Facebook du jardin "Ruches et biodiversité de la royale"
Les métiers et formations de la Marine
Le musée national de la Marine