Vingt-trois salariés victimes de l'amiante devant le tribunal administratif de Toulon

150 victimes de l'amiante se sont rassemblées ce mardi matin avant l'audience devant le tribunal administratif de Toulon avant l'ouverture du procès où 23 salariés vont tenter de faire valoir leur préjudice moral.

Ils étaient 150 rassemblés ce mardi matin à 8h45 devant le tribunal administratif de Toulon. Des salariés, victimes de l'amiante et leurs familles. Ils sont venus soutenir les 23 victimes qui vont tenter de faire valoir leur préjudice moral.

Il ne s'agit pas d'une audience sur le fond du dossier de l'amiante mais d'une procédure en vue d'indemnisation. En moyenne les anciens salariés de la DCN obtiennent 10 000 euros. Aujourd'hui, sept dossiers feraient l'objet d'un rejet du fait d'une exposition jugée pas assez longue à l'amiante.

3000 décès par an en 2020

C'est le cas d'Antoine Diaz qui a travaillé pendant 22 ans au contact de l'amiante. Les dossiers sont portés par l'association des salariés de l'arsenal victimes de l'amiante (Asava).

290 dossiers ont déjà été traités, mais il en reste encore 200. A l'audience, ce matin, le rapporteur public a rappellé que le nombre de décès liés à l'amiante est estimé à 3 000 par an dans les années 2020.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité