• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le vin végan se développe dans le Var

Chaque bouteille est certifiée par un organisme spécialisé dans les produits végans. / © France 3 Côte d'Azur
Chaque bouteille est certifiée par un organisme spécialisé dans les produits végans. / © France 3 Côte d'Azur

Un domaine viticole de Bormes-les-Mimosas, dans le Var, fabrique du vin végan. Dépourvu de produits contenant des substances animales, 100% végétal, ce vin séduit de plus en plus de consommateurs.

Par Laurent Verdi

Le vin, c'est d'abord et avant tout du bon raisin mais d'autre produits se trouvent à l'intérieur du breuvage : du blanc d'œuf, de la colle de poisson, ou toutes sortes de produits d'origines animales rajoutés tout au long de son élaboration par la main de l'homme.

Pour le rendre végan, la formule est simple : "On a enlevé le gelée porcine et la colle de poisson qui est faite à base de vessie de poisson" explique Guy Clément, maître de chai du domaine Sainte-Marie Bormes-les-Mimosas.
 

Argile et petits pois


Pour éliminer les particules et les résidus en suspension, des produits d'origine végétale comme l'argile, les petits poids ou la pomme de terre.
 

"On a enlevé le gelée porcine et la colle de poisson qui est faite à base de vessie de poisson" explique Guy Clément, maître de chai du domaine Sainte-Marie Bormes-les-Mimosas.


Ces vignes du Var produisent du vin végan. / © France 3 Côte d'Azur
Ces vignes du Var produisent du vin végan. / © France 3 Côte d'Azur

Ce vin végan révolutionne ce domaine varois d'une quarantaine d'hectares. Toute la chaîne de production a été repensée autrement : "comme on était déjà bio ça n'a pas été trop difficile mais vous avez quand même un audit et un organisme va vérifier que les ingrédients ne contiennent pas d'éléments animaux" précise Christopher Duburcq gérant du domaine.

Un domaine qui a dû s'adapter comme le montre ce reportage. 


Une garantie 100% végétale est signalée par une petite pastille verte, au dos de la bouteille. Le consommateur n'est pas encore habitué à cette nouvelle identification mais la demande ne cesse de croître. Une demande dans l'air du temps qui s'adapte aux 3 couleurs du vin, sans en dénaturer le goût, même certains grands crus classés ont déjà franchi le pas du végan.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus