Le festival d'Avignon dénonce des agressions et des propos racistes contre les performeuses d'une pièce de théâtre

Tiago Rodrigues s'insurge contre plusieurs agressions visant des performeuses du spectacle théâtral "Carte noire nommée désir" de Rébecca Chaillon présentée dans le festival In d'Avignon.

Une série d'agressions en plein festival. Alors que la 77e édition du festival In d'Avignon ferme ses portes ce mardi 25 juillet, le directeur Tiago Rodrigues a dénoncé des agressions et des propos racistes visant les artistes de la pièce "Carte noire nommée désir" de Rébecca Chaillon et a apporté son soutien à l'équipe.

"Nous trouvons ça inacceptable", a réagi le directeur avignonais au micro de Frédérique Poret et Dalila Iberrakene de France 3 Provence-Alpes. Durant le festival, les huit artistes noires sur scène ont subi plusieurs agressions verbales et physiques, avec des propos racistes, sur les planches et dans la rue, précise-t-il.

Selon la Compagnie Dans le Ventre contactée par France Bleu, des violences ont eu lieu lors de trois représentations sur cinq, lors du festival In d'Avignon. Un soir, des doigts d'honneur ont été adressés de la part du public, lorsque les comédiennes ont parlé de violences policières. Une autre fois, la phrase "on est chez nous !", a résonné dans la salle.

Dernière agression en date, lundi 24 juillet, un spectateur a agressé une des performeuses noires sur scène. Cette agression a eu lieu à la fin de la représentation, où, comme à chaque fois dans ce spectacle, les actrices indiquent au public qu'elles vont lui faire deviner des mots par le mime. Pour leur faire deviner "colonisation", elles se sont emparées des sacs des spectateurs, et c'est à ce moment-là que l'une d'entre elles a reçu un coup, assure la compagnie. Les artistes ont reçu plusieurs messages de soutien, par exemple du collectif Metootheatre. 

Une performance engagée contre le racisme

La pièce critique les clichés et représentations racistes, présentes au quotidien pour les femmes noires, jusque dans l'intime. Rébecca Chaillon, la metteuse en scène et performeuse qui joue dans sa propre pièce, est originaire de Montreuil (Seine-Saint-Denis). C'est sa deuxième participation au festival d'Avignon. Elle a déjà mis en scène neuf autres pièces, et a écrit Carte noire nommée désir en 2021.

Cette 77e édition du festival d'Avignon a réuni 115 000 spectateurs pendant 21 jours. Elle s'est déroulée sur 21 jours, soit un de plus qu'en 2022. C'est la première édition sous la conduite du nouveau directeur Tiago Rodrigues, qui a succédé à Olivier Py.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité