A Caderousse, dans le Vaucluse : la boutique de Sylvie, dernier commerce au coeur du village, vient de fermer

La boutique de Sylvie Borel : un commerce de proximité à Caderousse (84). / © Eliane Tourtet / France TV.
La boutique de Sylvie Borel : un commerce de proximité à Caderousse (84). / © Eliane Tourtet / France TV.

S'il reste des commerces autour, dans la rue principale, le commerce de Sylvie Borel était le dernier du centre-bourg de Caderousse. Ce magasin de proximité n'a pas résisté aux nouvelles habitudes de consommation. C'est aussi un peu de convivialité en moins dans ce village de 2800 habitants.
 

Par Eliane Tourtet


VAQUI-REPORTAGE : Eliane Tourtet
La boutique de Sylvie, vient de fermer

Près d’Orange, dans la vallée du Rhône, Caderousse est entourée de zones commerciales. Le dernier commerce de la rue principale, celui de Sylvie Borel vient de fermer. C'était, il n'y a pas si longtemps, le coeur du village.

Tout pour la maison

Tout per l’oustau en provençal. La boutique proposait toutes sortes de choses : des produits de nettoyage, des ustensiles, des articles de quincaillerie ou de mercerie. En fait trop peu d'articles et trop peu de clientèle pour être viable. Le magasin a dû fermer ses portes.
Sylvie Borel le regrette. Pour elle, une page se tourne.

Es uno autro epoco.

Des clients fidèles

Josette et Monique étaient des cliente fidèles. Elles venaient en voisines. Elles faisaient bien sûr quelques achats mais surtout échangeaient des nouvelles.Tout cela est terminé.
 
La boutique avaient des clients fidèles, du village ou des alentours. / © Eliane Tourtet / France TV.
La boutique avaient des clients fidèles, du village ou des alentours. / © Eliane Tourtet / France TV.

La clientèle constituée de gens du village s’est réduite d’année en année.
Peu à peu, les habitudes de consommation ont changé. Les gens espèrent trouver plusieurs magasins et pouvoir se garer avec facilité. Ce que la boutique de Sylvie Borel ne proposait pas.
 
Pour vivre et travailler au pays, Sylvie avait créé sa boutique. / © Eliane Tourtet / France TV.
Pour vivre et travailler au pays, Sylvie avait créé sa boutique. / © Eliane Tourtet / France TV.

Difficile de rester au pays

Quand Sylvie s’est lancée, elle voulait rester dans son village et pouvoir y travailler.

Ai crea la boutico i a 22 ans

En 1996, cela complétait bien l’offre des autres magasins de Caderousse.
Au début Sylvie en tirait un salaire faible mais elle s’en contentait. Peu à peu, elle a dû cumuler 2 métiers pour résister.
 

Fermer boutique

Dans cette rue, autrefois la plus commerçante de Caderousse, tous les commerces ont fermé leurs portes, les uns après les autres. Sa boutique aura été la dernière.
Une situation malheureusement assez courante dans le coeur de beaucoup de villages entourés de zones commerciales.
Pour elle, les commerces font la vie d’un village.
C’est pour ça qu’elle a continué aussi longtemps qu’elle a pu. Jusqu’à fermer définitivement.

VAQUI-REPORTAGE : Eliane Tourtet
 

Sur le même sujet

Les + Lus