• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Vaucluse : un très jeune conducteur contrôlé à 227 km/h

Les gendarmes rappellent qu'un conducteur qui roule à 140km/h, au lieu des 130km/h autorisés sur autoroute gagne seulement 3 minutes sur 100 kilomètres par contre il augmente sa distance de freinage de 15 mètres. / © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP
Les gendarmes rappellent qu'un conducteur qui roule à 140km/h, au lieu des 130km/h autorisés sur autoroute gagne seulement 3 minutes sur 100 kilomètres par contre il augmente sa distance de freinage de 15 mètres. / © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

Il avait le permis depuis moins d'un mois, il a été contrôlé à 227km/h. Le jeune homme de 18 ans a expliqué qu'il "souhaitait pousser la voiture". Une excuse parmi d'autres... on vous en a fait une petite sélection.

Par Gilles Guérin

« Je souhaitais pousser la voiture » : c’est par ces mots que le jeune automobiliste de 18 ans, tout juste titulaire du permis de conduire, a expliqué sa vitesse incroyable relevée par les gendarmes du peloton autoroutier d’Orange ce dimanche 25 février.
227km/h au volant d’une Mercedes Classe A, il est désormais sans permis et devra répondre d’une convocation devant le tribunal correctionnel d’Avignon.

Catalogue d'anecdotes

Les gendarmes et policiers regorgent d’anecdotes autour des contrôles de vitesse et d’excuses des contrevenants plus savoureuses les unes que les autres.
En octobre dernier, un automobiliste toulousain est pris à 118km/h dans une zone limitée à 50km/h. La raison de cette grande vitesse ? Il souhaitait nettoyer ainsi son filtre à particules.
Un mois plus tard, toujours à Toulouse, un homme ivre est contrôlé à 112km/h au lieu de 50km/h. Il explique aux forces de l’ordre qu’il devait rentrer au plus vite chez lui pour aller aux toilettes.
En Haute-Saône, deux automobilistes pris à 182 et 170 km/h au lieu des 90 km/h étaient eux, en retard pour un enterrement…
Un automobiliste circulant à 222km/h au lieu de 130 sur l’A9 a justifié cette vitesse car il était en retard pour aller demander en mariage sa fiancée… ou encore cet autre pris à 138km/h au lieu de 90km/h n retard pour aller signer son contrôle judiciaire.

Les perles du policier Alexandre Despretz


Motard de la police, Alexandre Despretz a noté scrupuleusement les plus belles perles des chauffards dans un recueil « Les bonnes excuses des mauvais conducteurs » aux Editions du Cherche-Midi. Un ouvrage digne des Brèves de comptoir.

Sur le même sujet

Isabelle Colombani(83)

Les + Lus