Revue de presse : la polémique Benzema pourrit le climat à quelques jours de l'Euro

Au sommaire de cette revue de presse : les propos de Karim Benzema sur "la partie raciste de la France" provoquent un tollé, Marine Le Pen assurée d'être au second tour de la présidentielle et Emmaüs sort son site de vente en ligne. 

Par France 3 Toutes Régions

Il ne jouera pas l’Euro 2016 mais on ne parle que de lui. Karim Benzema fait la Une de toute la presse aujourd’hui, après ses propos sur Didier Deschamps qu’il accuse d’avoir "cédé à la pression d’une partie raciste de la France" en choisissant de ne pas le sélectionner.

Pour Aujourd’hui en France, l’attaquant du Real joue à "un jeu dangereux" et pour L’Equipe, il a carrément déclenché une "tempête" sur les Bleus. En marquant contre son camp, Benzema vient pourrir le climat, à quelques jours du coup d’envoi de l’Euro. 

Un avis partagé par le ministre des Sports, Patrick Kanner, qui s’exprime dans Aujourd’hui en France. Entre dépit et colère, il aimerait que tout le monde retrouve la raison. Selon lui, il n’y a "pas d’apartheid dans l’équipe de France".

Le directeur adjoint du Figaro, lui, n’est pas tendre avec Benzema. Pour Yves Thréard, si l’ex-lyonnais n’est pas sélectionné, c’est qu’il l’a bien cherché. "Bercé dans la culture de l’excuse" écrit-il, "Benzema pratique le racisme à rebours qui consiste à toujours rejeter la faute sur l’autre pour nier la sienne".

De son côté, Libération donne la parole à Eric Cantona, celui qui a mis le feu aux poudres en laissant entendre que la mise à l’écart de Benzema et de Ben Arfa pouvait être liée à leurs origines. L’ex-star du football persiste et signe : il se pose des questions sur la quasi-absence de joueurs d’origine maghrébine en équipe de France et souligne l’absence de diversité dans les hautes instances du foot français.

Le Monde, lui, publie le 4e volet de son enquête sur la présidentielle. Un sondage qui conforte l’assise électorale de Marine Le Pen. Créditée de 28% des intentions de vote, la présidente du FN se retrouverait au second tour dans tous les cas de figure : elle serait en tête au premier tour si Nicolas Sarkozy remportait la primaire et en 2e position face à Alain Juppé. François Hollande, lui, arriverait 3e avec seulement 14% des suffrages.

Emmaüs fait sa révolution numérique. La Croix révèle en avant-première la création d’un site de vente en ligne par les "chiffonniers". Lancé en octobre prochain, Labelemmaus.co compte bien concurrencer Le Bon coin et ses 25 millions de petites annonces. 


A lire aussi dans la presse régionale : 


Libération Champagne et L'Est éclair font leur Une sur Bloctel, la nouvelle arme contre le démarchage téléphonique dont la hotline est basée à Troyes. Ce service gratuit de blocage a été mis en place hier par le gouvernement. 
France 3 Poitou-Charentes et France 3 Franche-Comté nous expliquent comment ça marche.Si vous en avez ras-le-bol d'être démarché par des vendeurs de cuisines ou de conventions obsèques, vous pouvez inscrire votre numéro de téléphone, fixe ou portable, sur le site www.bloctel.gouv.fr puis le confirmer par courriel. Si vous êtes intéressé, il vous faut créer un compte personnel sécurisé, sur lequel il est possible d'ajouter ou supprimer des numéros, renouveler les inscriptions, et procéder à un signalement ou une réclamation. En cas de difficulté d'accès à internet, le consommateur peut s'inscrire par courrier.

La Provence évoque "le mystère criminel du Roucas-Blanc". En 48 heures, il y a eu 19 départs de feu dans une maison de retraite de Marseille. 50 résidents sur 120 ont été relogés et la sécurité a été renforcée. 
L'affaire a commencé mardi matin dans cette résidence huppée, perchée sur les hauteurs d'un des quartiers les plus prisés de Marseille, précise France 3 Provence-Alpes. Les marins-pompiers on été appelés pour un premier départ de feu dans le placard d'une chambre, et alors même qu'ils s'affairaient, dix autres incendies se sont déclenchés, en divers points de la résidence. Mercredi matin, la série a recommencé : pas moins de huit départs de feu ont été recensés dans des chambres, des remises et la lingerie, alors même que plusieurs dizaines de pompiers, accompagnés de policiers, étaient sur les lieux. Le parquet de Marseille a ouvert une enquête pour "incendies volontaires" confiée à la Sûreté départementale.

Une devinette à la Une de Nord éclair : qui veut racheter Carambar, le célèbre bâton de caramel produit à Marcq-en-Baroeul, près de Lille ? Réponse : Eurazeo, une société française d'investissement qui doit encore finaliser le rachat. 
Ce n'est pas une blague, ajoute France 3 Nord Pas-de-Calais : Eurazeo négocie le rachat de plus d'une dizaine de marques de confiserie, dont Carambar, La Pie Qui Chante et Michoko, au géant américain Mondelez.
Cinq sites de production sont prévus en France, à Blois, Marcq-en-Baroeul, Saint-Genest, Strasbourg et Vichy. La réalisation de l'opération devrait intervenir au plus tard au printemps 2017.

Sur le même sujet