publicité

Les randonneurs payeront les frais de secours entre Saint-Jean-Pied-Port et Roncevaux

Le GR 65 est fermé au col de Bentarte. La liaison entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux interdite par la montagne. Pourtant des randonneurs continuent de l'emprunter. Au risque de devoir payer l'intervention des secours. Deux Brésiliens en ont fait les frais. Une première.

  • Par Hélène Chauwin
  • Publié le 22/03/2016 | 13:01, mis à jour le 22/03/2016 | 18:25
© France 3 Aquitaine

© France 3 Aquitaine

Closed/carrado/Hetsia. Le message est clair et indiqué en plusieurs langues. Le col de Bentarte est fermé aux randonneurs du 1er novembre au 31 mars pour cause d'enneigement. C'est un arrêté du gouvernemnt de Navarre qui le stipule. 
Pourtant certains randonneurs bravent l'interdit. 

Nous avons vu les panneaux signalant la fermeture mais on veut essayer quand même parce que c'est la partie la plus montagneuse du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. 

On nous a bien dit que c'était fermé mais on a envie de voir par nous-mêmes. 



Peio, un riverain, est ahuri par l'inconscience de ces randonneurs. 

Ils continuent, comme si de rien n'était. 




Pourtant, pour la premiére fois, le gouvernement de Navarre, excédé par les nombreux appels au 112 a fait payer les frais de secours à deux randonneurs brésiliens. Une première. 

 

"Les contrevenants devront payer une amende de 5000 euros, sans compter les frais médicaux supplémentaires" explique Aritz Vicente, pompier de Navarre. 


La route sera rouverte aux randonneurs le 31 mars. 

Le reportage de René Garat et Fabien Cordier : 
 

A Roncevaux, les randonneurs devront payer les frais d'assistance

Si tous les chemins mènent à Saint-Jaques de Compostelle, certains sont particulièrement dangereux à la sortie de l'hiver. Des routes sont interdites et pourtant les pèlerins n'hésitent pas à les emprunter parfois au péril de leur vie. C'est notamment le cas au niveau de Roncevaux, à une trentaine de kilomètres de Saint-Jean-Pied-de-Port. Les autorités ont décidé de sévir. René Garat et Fabien Cordier


 

les + lus
les + partagés
publicité
les webcams des stations de ski