A Grenoble, la canicule menace les personnes sans domicile fixe

Depuis le 19 juin, le niveau 3 de l'alerte canicule a été déclenchée par la Préfecture de l'Isère. La forte chaleur menace les personnes vulnérables tels les enfants, les personnes âgées mais aussi les SDF. Les structures d'accueil s'organisent pour leur venir en aide. 

La Direction Départementale de la Cohésion Sociale, sous l'égide de la Préfecture, recommande la plus grande vigilance aux structures qui viennent en aide aux personnes démunies.

Nouveaux arrivants ou hébergés permanents, les SDF sont particulièrement menacés par la canicule. Isolement, manque d'information, coups de chaleur, épuisement, mauvaise alimentation, déshydratation, les facteurs de risque sont nombreux. 

Certaines personnes sont particulièrement vulnérables, notamment celles qui souffrent de maladie chronique (diabète, insuffisance cardiaque, problèmes psychiatriques), celles qui ne peuvent pas boire seule (handicap physique ou mental) ou celles qui ont des risques de pertes d'eau et de sel cumulées (vomissements, diarrhées, prise de diurétiques, consommation d'alcool)...

La Banque Alimentaire de l'Isère distribue des bouteilles d'eau et peut approvisionner les associations. 

Tous les après-midis, un accueil de jour est organisé dans des lieux tournants, pour permettre aux personnes de se reposer et de se rafraîchir. 

La Préfecture recommande également un réseau de veille avec éventuellement le concours d'un médecin traitant, pour garder le lien avec les personnes à risque. 

Reportage Aurélie Massait, Marion Feutry, Lisa Bouchaud:
durée de la vidéo: 02 min 07
SDF et canicule

Les lieux d'accueil à Grenoble:
- La Croix-Rouge 4 rue Kléber 

- L'Accueil SDF 4bis rue du Vieux Temple

- Le local Mosaïque du Secours Catholique 20 rue Gén. Rambaud

- La salle d'attente du SATIS 8 rue Sergent Bobillot

- Le réfectoire du CAI à certaines heures 12 rue Henri Tarze

Comment réagir aux signes de déshydratation?
En cas de perte de poids, crampes, sensation de malaise ou étourdissement:
- faire boire de l'eau même en cas d'absence de soif
- assurer une bonne alimentation
- arrêter ou diminuer les diurétiques
- mouiller la peau, ventiler

En cas de maux de tête, sensation de fatigue, faiblesse importante, vertiges, propos incohérents, perte de connaissance, le risque peut être vital:
- appeler le 15
- faire boire de l'eau fraîche
- coucher la personne et l'envelopper d'un drap humide
- lui donner une douche fraîche sans l'essuyer
- éviter le paracétamol ou l'aspirine
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter