Il faut monter à 1280 mètres d'altitude pour découvrir cette ferme d'alpage du XVIIe siècle.
Chaque année, depuis 19 ans, le "Père François", comme on l'appelle, y monte ses vaches en estive.
Il quitte sa ferme en Suisse, dans la plaine de l'Orbe, pour 120 jours de labeur et de solitude.

Découvrez la vie d'un berger suisse dans une ferme d'alpage du Haut-Doubs.

La transhumance franco-suisse, une tradition ancienne

Insuffisants côté suisse, les pâtures d’altitude sont, à l’inverse, surabondants côté français. C’est pourquoi, chaque année à la fin du printemps, des producteurs suisses quittent la plaine et passent la frontière pour s’installer dans les fermes d’alpage du Haut-Doubs.

La tradition de l’estive franco-suisse dans le Jura se perpétue depuis des siècles. En 1851, le Noirmont, le Mont de l’Herba, et le Mont d’Or possédaient 90 chalets et se peuplaient à la belle saison de 3170 vaches donnant 260 000 kg de gruyère.

François Weidmann est agriculteur à Valleyres-Sous-Rances, dans la plaine de l'Orbe avec son frère et ses neveux.
Chaque année, à la fin du mois de mai, il conduit ses vaches en estive au Mont de l'Herba, sur la commune des Hôpitaux-Vieux. Là-haut, les belles ruminantes ont 70 hectares pour paître et plus de 240 espèces de plantes à savourer.

La transhumance se termine toujours par une grande fête, l'occasion de réunir toute la famille et les amis qui ont donné un coup de main pendant cette période chargée.

Chant de fin de transhumance


© Lucie Thiery
© Lucie Thiery




La traite commence à l'aube

 

5 heures, le Mont de l'Herba s'éveille. François et son employé Nicolae originaire de Roumanie avalent un café avant d'aller chercher les vaches éparpillées dans les prés.

La traite commence à 5h30. Le lait est utilisé pour la confection du gruyère. Cest François qui le fabrique sur place à la manière de ses ancêtres.



Beurre et fromage, tous les produits transformés sont vendus à la ferme, côté suisse en libre-service.
François Weidmann ne peut pas les vendre en France en raison des taxes douanières.

 

La vie d'un berger suisse dans une ferme d'alpage du Haut-Doubs

A la ferme d'alpage du Mont de l'Herba

 

Sachez que la ferme du Mont de l'Herba se visite.
Quand ? Tous les jours de 8h15 à 11h avec pause petit-déjeuner (pensez à apporter votre pain). Prix : 6€
Contact : François Weidmann – 0041  79 408 71 50 ou 0041 79 704 22 23