Le 4 août 1532 : le jour où la France et la Bretagne s'unissent

© CC
© CC

Il y a 485 ans, les délégués des États de Bretagne acceptent l'union de la Bretagne au royaume de France.

Par Baptiste Galmiche

L'histoire de l'union des deux territoires commence trouve ses origines en 1485. Au sortir de la guerre de Cent Ans, François II, duc de Bretagne, s'allie à quelques grands seigneurs contre le roi de France Louis XI. Mais le duc de Bretagne est défait près de Fougères et doit signer le Traité du Verger. Celui-ci stipule notamment qu'Anne (de Bretagne), héritière de François, ne se mariera pas sans le consentement du roi de France.

Trois ans plus tard, après la reprise d'une guerre entre la France et la Bretagne, à l'issue de laquelle Anne sera défaite, a lieu à Langeais le mariage entre Anne de Bretagne et Charles de VIII, roi de France. Cette union est conclue pour assurer la paix entre le duché de Bretagne et le royaume de France. Conséquence logique : Anne est sacrée et couronnée reine de France à Saint-Denis. Charles VIII interdit à son épouse de porter le titre de duchesse de Bretagne.

Mariage décisif


Mais en 1498, lorsqu'il meurt, la reine reprend l'administration du duché. Anne détient les droits des rois de France sur la Bretagne et compte bien en profiter : lorsqu'elle épouse Louis XII, elle pose de nombreuses conditions quant à l'intégrité de la Bretagne. De cette union sont nées deux filles : Claude et Renée. Anne meurt en 1514 et, quelques mois plus tard, sa fille Claude épouse le futur François Ier, à qui elle fait don de la Bretagne.

En 1532, les états généraux de Vannes approuvent, sous l'impulsion de François Ier le rattachement du duché au royaume de France. Ils préservent toutefois des droits, qui seront progressivement supprimés par la suite, notamment à la Révolution française.

Sur le même sujet

Vente de sable breton sur internet : le Finistère s'inquiète

Près de chez vous

Les + Lus