“Le RSI tue”, colère des commerçants et artisans devant le nouveau bâtiment de leur régime social

A Rennes ce lundi, dans le quartier Beauregard, des commerçants et artisans devant le nouveau batîment du RSI. / © Krystel Veillard
A Rennes ce lundi, dans le quartier Beauregard, des commerçants et artisans devant le nouveau batîment du RSI. / © Krystel Veillard

Certaines inaugurations ne sont pas des sinécures pour le gouvernement. La nouvelle antenne du Régime social des indépendants (RSI) fait partie de celles-ci. La secrétaire d'Etat au Commerce et à l'artisanat, à Rennes ce lundi, est accueillie par des commerçants et manifestants en colère. 

Par Myriam Thiébaut

"Combien de suicides ?? Des dizaines". Avec des slogans de ce genre, une vingtaine de manifestants se prépare à accueillir la secrétaire d'Etat au commerce et à l'artisanat. L'objet de la colère de ces commerçants et artisans est encore et toujours le RSI, le régime social des indépendants, qui collecte leurs cotisations et gère leurs droits à l’assurance maladie et à l’assurance vieillesse.                   

Souvent qualifié d'usine à gaz, le RSI a commis par le passé de nombreuses erreurs dans le calcul des prélèvements sociaux. La couverture maladie que procure le RSI est aussi jugée insuffisante par ses bénéficiaires. 

inauguration RSI manifestations commerçants
Martine Pinville, secrétaire d'Etat au commerce inaugure le nouveau batiment du RSI et va recevoir délégation de manifestants - Krystel Veillard

Dans ce contexte, l'inauguration du nouveau bâtiment du régime social passe mal. Son coût, estimé à 9 millions et demi d'euros, est perçu comme une provocation. Devant l'antenne du RSI, dans le quartier de Beauregard, à Rennes, les manifestants attendent des explications de la secrétaire d'Etat.

A lire aussi

Sur le même sujet

Age de l'apprentissage repoussé de 25 à 30 ans

Près de chez vous

Les + Lus