Quel avenir pour la rivière Loiret ?

© Isabelle Racine
© Isabelle Racine

Une journée pour réfléchir à l’avenir de la rivière Loiret, c’est l’ambition des Assises de la rivière Loiret ce samedi 16 septembre à Olivet (Loiret). Depuis un an, le Loiret est l’objet d’une étude approfondie

Par Isabelle Racine

La rivière Loiret parcourt 12 kilomètres de sa source au parc Floral (sud d'Orléans) à la Loire dans laquelle il se jette (à l'ouest de l'agglomération orléanaise). C'est un petit bijou de nature et de sérénité. Cette destination est très prisée des promeneurs, des pêcheurs et des rameurs.
Mais ce visage idyllique tend à s'assombrir. Les résultats d'une étude commandée par les communes et les établissements publics concernés par l'avenir de cette rivière le démontrent : le Loiret est en danger.
 

Le Loiret n’est pas en très bonne santé

Un cours d'eau en bonne santé peut évacuer lui-même ses vases et ses algues. Ce n'est pas le cas du Loiret. L'explication remonte au Moyen-Age lorsque que le cours d'eau a été aménagé et canalisé sur une largeur très importante. Explication : plus un cours d’eau est large, plus ses écoulements sont lents et s’ils sont lents, le cours d’eau s’envase et les algues prolifèrent. Pour tenter d’enrayer le problème, des actions de faucardage sont régulièrement menées.
Si rien n'est fait dans les prochaines années, cette rivière ne pourra plus jouer son rôle de régulateur de crues.
Ce scénario oblige les politiques à prendre des décisions rapides.
Pour sauver le cours d'eau il n'y a pas une solution miracle, il faudra prévoir des dizaines d'interventions différentes.

© Isabelle Racine
© Isabelle Racine



Horizon été 2018

Pour ce plan d'action, qui sera déterminé à l'été 2018, plusieurs dizaines de millions d'euros seront sans doute nécessaires, majoritairement donnés par l'Etat à travers l'Agence Régionale de l'Eau.
Ensuite il faudra être patient pour en voir les effets bénéfiques. Le Loiret n'ira pas beaucoup mieux avant 15 ou 20 ans.
 

Un peu d’histoire

Dès le Moyen-Age, une vocation productive a été assignée au Loiret grâce aux nombreux moulins installés sur son cours. A partir du milieu du XIXe siècle, le Loiret devient progressivement un espace avant tout dédié à la détente, le plan d'eau étant le support d'agréments nombreux. Cet âge d'or du Loiret décline après la Belle Epoque et le Loiret est occulté pendant la phase de développement et de modernisation des Trente Glorieuses.



Avenir de la rivière Loiret

 

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus