Deux incidents inquiétants à la centrale nucléaire de Chinon en une semaine

Suite à un incident en salle des machines ce jeudi soir, l'unité de production n°1 a été arrêtée. Un événement qui survient cinq jours après l'incendie déclaré sur la tranche 2

  • Par Elsa Cadier
  • Publié le
Centrale de Chinon

Centrale de Chinon

La centrale nucléaire de Chinon enchaîne les "aléas"

"Aléa", c'est le terme employé pour utiliser le mot "incident". Après l'incendie en salle des machines du réacteur n°2 dimanche dernier, cette fois, c'est un problème sur le système de réfrigération de l'unité n°1 qui a conduit à une intervention, jeudi soir.

Trois des quatre réacteurs sont à l'arrêt

Les équipes sont mobilisées pour réaliser l'analyse de ce dernier aléa et selon la centrale, cette opération n'a aucun impact sur la sûreté des installations et sur l'environnement.

La période est pourtant difficile pour la centrale d'Avoine. L'unité de production n°3 est elle aussi en arrêt programmé pour maintenance. Actuellement, seule la quatrième tranche de la centrale est en fonctionnement.

Deux incidents en cinq jours

De quoi alerter l'ASN, l'Autorité de Sûreté Nucléaire qui pointe les "faiblesses" de la centrale et qui devra déterminer s'il s'agit d'une "fâcheuse coïncidence" ou non...

L'actu de votre région en vidéo

La ville d'Arrou récompensée pour ses efforts consacrés au traitement des animaux abandonnés

Les "pattes d'or" récompensent les municipalités vertueuses qui adoptent des chatons, constituent des familles d'accueil ou encore font des dons. Dans l'ordre d'apparition - Vivette Joly présidente de l'association "Les félins de la République" - Jean-Luc Defrance, maire d'Arrou - Marie Bouchez, présidente de l'association "Nos félins concitoyens d'Arrou"

Didier Le Pape / Sanâa Hasnaoui

Lire l'article
Chats abandonnés : Arrou (Eure-et-Loir) obtient sa quatrième "patte d'or"
les + lus
les + partagés