publicité

Six militants nationalistes arrêtés à Ajaccio, deux d'entre eux présentés à un juge antiterroriste

Deux militants nationalistes corses interpellés mardi à Ajaccio dans le cade d'une enquête sur une infraction à la législation sur les armes devaient être présentés jeudi à un juge antiterroriste parisien.

  • France 3 Corse ViaStella (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
Véhicule de la gendarmerie (image d'illustration) © MAXPPP

© MAXPPP Véhicule de la gendarmerie (image d'illustration)

Un mandat d'arrêt pour association de malfaiteurs a été délivré contre les deux hommes par le juge d'instruction Antoine Gaudino, après la découverte d'armes et d'explosifs dans un local à Ajaccio en 2014. L'un des deux militants a été interpellé mardi à Ajaccio avec quatre autres personnes et l'autre extrait de sa cellule en région parisienne où il est incarcéré dans le cadre d'une autre affaire.

Ces six militants nationalistes avaient été placés en garde à vue et interrogés dans le camp militaire d'Asprettu à la périphérie de la Cité impériale. Outre les deux qui devaient être présentés à un juge jeudi, l'un d'entre eux a depuis été relâché, et les trois autres sont toujours en garde à vue.

L’associu sulidarità avait apporté son soutien aux militants et s'était réuni mardi 22 mars à 18h30 à la caserne d'Asprettu.

Un sujet de Sylvie Acquaviva
Sujet cache d'armes

L'actu de votre région en vidéo

Prunelli di Fium'Orbu : les élus bloquent le centre d'enfouissement de déchets

Intervenants : Pierre Siméon de Buochtberg, maire de Prunelli di Fium'Orbu, Francis Guidici, maire de Ghisonaccia.

Solange Graziani/Léa Fizzala

© France 3 Corse ViaStella

les + lus