publicité

Décès du chanteur Richard Anthony

"Et j'entends siffler le train ...", "A présent tu peux t'en aller", le chanteur Richard Anthony est décédé cette nuit à Pégomas (Alpes-maritimes) à l'âge de 77 ans. Dans toute sa carrière, il a enregistré plus de 600 titres et vendus près de 50 millions de disques. Info France 3 Côte d'Azur.

  • Par Olivier Le Creurer
  • Publié le , mis à jour le
Richard Antony lors de la tournée "Age tendre et tête de bois", en 2009, à Toulon © MAXPPP

© MAXPPP Richard Antony lors de la tournée "Age tendre et tête de bois", en 2009, à Toulon

Richard Anthony, de son vrai nom Richard Btesh, est né le 13 janvier 1938 au Caire (Égypte). En 1958 influencé par la pop anglophone, il décide d’adapter ce nouveau son sur des textes français, il enregistre alors " You are my destiny " de Paul Anka et "Peggy Sue" de Budy Holly.

21 tubes classés numéro 1

La maison de disque Columbia lui donne sa chance mais ces deux titres passeront inaperçus. Il faudra attendre son troisième 45 tours où apparaît « Nouvelle Vague », une reprise des Coasters pour qu'il soit enfin reconnu.

S’ensuit une série de tubes, dont le fameux « Et j'entends siffler le train » en 1962 qui le propulse comme un des leaders de la génération des yéyés. au même titre que Johnny Halliday ou Claude François. En tout, 21 tubes classés numéro 1 des ventes.
Extrait de "Cadet Roussel" émission de Guy Lux qui lui était consacré en 1972 sur la seconde chaîne ORTF,

Il acquiert en 1964 un avion privé qu’il pilote lui-même pour faire ses tournées, des villas à Saint-Tropez et Marbella, un hôtel à la Jamaique, une maison dans la vallée de Chevreuse, un chalet à Crans, des motos, voitures et plusieurs bateaux.

"Il faut croire aux étoiles"

En 1994, il publie son autobiographie aux éditions Michel Laffont sous le titre de "Il faut croire aux étoiles", d'après le titre d'une de ses chansons. "J'ai rêvé dans ces jours lointains ou ma mère me fredonnait une ballade du Far-West qui parlait d'un train...

J'ai rêvé d'une vie à pleins tubes filant vers le succès.


Et dans la gare de mon imaginaire, j'entends toujours siffler ce train grâce aux personnes nombreuses qui me le fredonnent sur mon passage. Merci".

A 12h, dans notre édition régionale, notre journaliste Bernard Persia, qui a bien connu Richard Anthony, a retracé la carrière du chanteur.

Richard Anthony est mort

Commentaire: B. Persia

 

les + lus