publicité

David Rachline critique la venue à Fréjus du chanteur Raphaël

Raphaël doit se produire le 12 mars au théâtre du forum. Pour David Rachline, maire de Fréjus (FN) "qu'en s’attaquant à maintes reprises dans son répertoire à nos valeurs fondamentales ... ce chantre des bas offices anti-français n’a rien à faire sur notre scène intercommunale."

  • Par Olivier Le Creurer
  • Publié le
Le chanteur Raphaël au 29e festival du film romantique a Cabourg le 13 juin 2015. © MAXPPP

© MAXPPP Le chanteur Raphaël au 29e festival du film romantique a Cabourg le 13 juin 2015.

Dans un comuniqué intitulé "Le chanteur Raphaël au Théâtre du Forum : un choix pernicieux !" David Rachline estime que le chanteur s'est "attaqué à maintes reprises dans son répertoire à nos valeurs fondamentales, sifflant la Marseillaise, enfourchant Jeanne d’Arc ou encore tournant en dérision le patriotisme,"  


"Goût très douteux"

Le maire FN de Fréjus fustige l'attitude de "la majorité "les Républicains" qui assure la gestion du Théâtre du forum, par le biais de Guillaume Decard, adjoint au maire de Saint-Raphaël, (qui) eut été mieux inspirée de veiller avec plus de rigueur et de sens civique à l’opportunité de ce spectacle affligeant, pour le moins d’un goût tres douteux."

En 2010 la polémique

David Rachline fait très certainement référence à la polémique lors de la sortie en 2010 de la chanson "Le patriote" de l'album Pacific 231, réalisée par Samuel Benchetrit. Raphaël a choisi pour ce clip de monter sur une statue de Jeanne d'Arc, celle de la Place des Pyramides dans les beaux quartiers de Paris. On voit le chanteur arriver seul avec son échelle et s’installer tranquillement à l'arrière du cheval de Jeanne d'Arc. Puis Raphael enlace tendrement la statue de «celle qui a sauvé la France» tout en chantant «cette France moi je la méprise» et en levant le poing au ciel.

Extrait de la chanson "Le patriote":

          Il faut chanter la marseillaise
          Et avé’ la main sur le cœur
          Moi je la siffle avec les beurs
          Prie pour qu’au foot on soit de la baise
          L'ordre moral est bien partout
          La démago de gauche à droite
          J'aime mieux attendre qu'ils soient bien saouls
          Avant de me battre

Dans Sud-Ouest, Raphaël expliquait: "Cette chanson est une réponse à cette phrase lamentable "la France tu l'aimes ou tu la quittes", qui sous-entend que l'on ne peut pas critiquer son pays. C'est précisément parce que j'aime mon pays que je ne supporte pas la manière dont on l'offense en étant aussi idiot."

Invité du Mouv en 2010, Raphaël poursuivait: 

 

les + lus
les + partagés