publicité

Le meurtrier présumé d'Eva Blanco Puig s'est suicidé en Espagne

L'homme de 52 ans avait été interpellé à Pierrefontaine-les-Varans (Doubs) en octobre 2015. Extradé vers l'Espagne, il espérait pouvoir purger sa peine en France. 

  • Par Sophie Courageot
  • Publié le , mis à jour le
Eva Blanco Puig avait été tuée en avril 1997 à Algete (Espagne) © El PAIS - ESPAGNE

© El PAIS - ESPAGNE Eva Blanco Puig avait été tuée en avril 1997 à Algete (Espagne)

L'homme s'est donné la mort hier en détention. Selon le quotidien El Pais, il s'est pendu dans sa cellule avec ses lacets. La presse ibérique explique que le détenu était suivi dans le cadre d'un protocole de prévention des suicides. Ce protocole avait été levé le 16 décembre dernier. L'homme avait eu un compagnon de cellule pour le "surveiller" jusqu'au 8 janvier dernier.

Interpellé 18 ans après la mort de l'adolescente 


Le suspect avait été remis à Besançon aux autorités espagnoles le 9 octobre 2015.

Né au Maroc, ce soudeur de profession, marié et père de deux enfants avait été identifié après 18 ans d'enquête, confondu par son ADN.

Il était soupçonné d'avoir violé puis tué l'adolescente de 16 ans en avril 1997 dans une commune près de Madrid. Le cadavre d'Eva Blanco Puig, avait été découvert dans un fossé bordant une route sur la commune d'Algete près de Madrid. La jeune fille avait été violée et poignardée à de multiples reprises.

Les enquêteurs de la Guardia civil étaient venus en France l'interpeller. Le drame avait à l'époque bouleversé l'Espagne.

Aux magistrats français, ce petit homme aux cheveux grisonnants sur un crâne dégarni avait expliqué que toute sa famille était en France et qu'il ne connaissait plus personne en Espagne.
les + lus