Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Oise : une petite fille de 4 ans appelle les gendarmes parce qu'elle s'ennuie

© DR
© DR

Coup de fil peu habituel reçu vendredi vers 17h30 par l'opérateur du Centre de renseignement de la gendarmerie de Beauvais (60) : une petite fille de 4 ans compose le 17 parce qu'elle est seule chez elle et qu'elle s'ennuie !

Par Jennifer Alberts


Vers 17h30 vendredi, un opérateur du Centre d’Opérations et de Renseignement de la Gendarmerie de Beauvais reçoit un appel aussi inhabituel que mignon : une petite fille de 4 ans appelle parce qu'elle n'a personne avec qui jouer chez elle et qu'elle s'ennuie. Elle veut parler à quelqu'un.

Ce sont ses parents qui lui ont appris à composer le 17 en cas d'urgence. Mais les urgences d'une petite fille de 4 ans ne sont pas forcément les mêmes que celles d'un adulte !

45 minutes de conversation

Malgré l'incongruité de la situation, le gendarme qui a décroché reste en ligne avec l'enfant pour s'assurer qu'elle est en sécurité. Pendant ce temps, un autre militaire effectue les recherches nécessaires pour identifier et contacter les parents.

Finalement jointe, la maman indique être partie faire une petite course et qu’elle rentre rapidement. Le gendarme discutera quand même 45 minutes avec la petite fille, "qui avait beaucoup de conversation et qui posait de nombreuses questions".

Invité à son anniversaire

Une fois rentrée, la maman ne remarque pas tout de suite que sa fille est au téléphone. Ce n'est que plusieurs dizaines minutes plus tard qu'elle constate qu l'enfant parle avec un gendarme et qu'elle lui reprend le téléphone. Celui-ci rappelle à la mère les dangers de laisser un enfant seul dans une maison. Une patrouille ira même sur place s'assurer que tout va bien.

La petite fille, semble avoir apprécié ce moment passé au téléphone avec le gendarme : elle veut lui offrir un doudou et qu’il vienne à son anniversaire !

Une histoire insolite et mignonne relayée sur la page Facebook de la gendarmerie de l'Oise partagée 288 fois et qui a reçu 88 commentaires.

Sur le même sujet

Histoires 14-18 : Alfred Dreyfus au chemin des dames

Près de chez vous

Les + Lus