publicité

Denain : deux agents municipaux mis en examen pour l'incendie d'un magasin tenu par un Roumain

Deux agents municipaux de la ville de Denain ont été mis en examen après l'incendie une supérette tenue par un homme de nationalité roumaine, incendiée dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 mars.

  • @f3nord
  • Publié le , mis à jour le
© @F3nord

© @F3nord

C'est L'Observateur du Valenciennois qui révèle l'information ce samedi : jeudi dernier, deux agents municipaux de la ville de Denain ont été mis en examen à la suite de l'incendie d'une supérette tenue par un commerçant roumain, dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 mars. Ils sont soupçonnés d'"incendie volontaire à caractère raciste" selon le parquet de Valenciennes.

Ils accusent la mairie avant de se rétracter

L'enquête a été confiée à la Direction Interrégionale de la Police Judiciaire (DIPJ) de Lille. "Cette affaire concerne deux agents municipaux : un donneur d’ordre qui donne des gants et de l’essence à un second agent municipal qui passe à l’acte dans la nuit de dimanche à lundi et incendie un commerce tenu par un commerçant de nationalité roumaine", nous a confirmé le procureur de Valenciennes, François Pérain. Ce magasin, baptisé "Romanesc-Yanis-Leo", est situé rue Lazare-Bernard à Denain. Il propose des produits alimentaires roumains importés via la Belgique. Selon L'Observateur du Valenciennois, le feu serait parti d'une poubelle et s'est propagé ensuite jusqu’au circuit électrique du bâtiment. Le propriétaire du commerce - un jeune Roumain de 24 ans - estime le préjudice entre 2500 et 3000 euros mais espère quand même rouvrir d'ici deux semaines.
Denain : deux agents municipaux mis en examen pour l'incendie d'un magasin tenu par un Roumain

D'après L'Observateur, les deux agents municipaux mis en examen avaient d'abord déclaré éclaré avoir agi "sur ordre de la mairie", avant de se rétracter lors de leur garde à vue et d'admettre qu'ils avaient agi de leur propre initiative. "Le nom du directeur de cabinet de la députée-maire de Denain avait été cité dans cette procédure d’enquête diligentée par la DIPJ de Lille", confirme le procureur de Valenciennes. "Placés en garde à vue le 22 mars 2015, les deux intéressés ont mis hors de cause le directeur de cabinet dans la commission de cet incendie volontaire, indiquant avoir agi d’initiative". Contacté par téléphone, Yohan Senez, le directeur de cabinet de la maire PS de Denain, Anne-Lise Dufour-Tonini, n'a souhaité faire aucun commentaire. "Une enquête est en cours", justifie-t-il. Les deux agents municipaux n'ont pas été mis à pied pour l'instant mais "la question se posera en début de semaine prochaine", nous a-t-il répondu. Les deux hommes ont été placés sous contrôle judiciaire.  
les + lus
les + partagés