L'Etat supprime les aides au maintien des agriculteurs bio : Réactions en Normandie

 A Saint-Jean-Le-Blanc, dans le Calvados, 70% des exploitations agricoles sont passées au Bio / © MAXPPP
A Saint-Jean-Le-Blanc, dans le Calvados, 70% des exploitations agricoles sont passées au Bio / © MAXPPP

C'est une commune unique en Normandie. A St-Jean-le Blanc, 7 fermes sur 10 sont passées au bio. A l'occasion de leurs portes-ouvertes, ce samedi, nous avons voulu savoir comment réagissent les producteurs à l'annonce de Stéphane Travert, le Ministre normand de l'Agriculture. 

Par Pauline Latrouitte

Jusqu'ici, pour les agriculteurs bio, les aides se déclinaient en deux catégories :
  • Les aides à la conversion pour les nouveaux agriculteurs : versées pendant les trois premières années. 
  • Les aides au maintien - ces subsides prennent le relais et sont versées jusqu'à cinq ans après la certification.
Mercredi 20 septembre , le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a annoncé :  

« Nous allons, dès 2018, recentrer les budgets disponibles sur le financement des nouveaux contrats d’aide à la conversion ».

En clair, fini le soutien au maintien des producteurs bio. En visite au salon Tech et Bio à Bourg-lès-Valence (Drôme), le ministre a jugé
que "c'est au marché de soutenir le maintien de l'agriculture biologique", étant donné la "croissance historique" de la consommation des aliments bio en 2016 (+20%).

© MYCHELE DANIAU / AFP
© MYCHELE DANIAU / AFP

Les régions pourront prendre le relais

L'Etat renvoit la balle aux régions, qui se verront confier le financement, après 2018, des nouvelles aides au maintien des producteurs bio, mais il s'engage à honorer les contrats pluri-annuels en cours et à maintenir au-delà de 2017 les allègements fiscaux dont ils bénéficient.

"Les régions pourront continuer de financer des aides au maintien sur de nouveaux contrats mais elles devront le faire en responsabilité et sans mobiliser les crédits du ministère", a résumé le ministre mercredi.

Réactions des producteurs :

"C'est à ne plus rien comprendre, toutes les conditions sont réunies pour faire de la bio un succès collectif français, et c'est ce moment que choisit l'Etat pourse retirer alors que nous avons besoin d'un soutien public fort" a déclaré, dans un communiqué, Stéphanie Pageot, présidente de la principale fédération de producteurs bio FNAB


Reportage de Marie-Charlotte Roupie & Stéphanie Lemaire 

bio : Suppression des aides au maintien - Réaction à St Jean Le Blanc, village à 70% bio



Le bio en Normandie : un essor sans précédent en 2016

  • 1 397 exploitations bio , soit + 15.3% par rapport à 2015
  • 76 081 ha cultivés : + 18.6% par rapport à 2015
  • 20 085 ha en conversion en 2016 : + 92% par rapport à 2015

Commercialisation :

  • 52% des producteurs bio normands vendent en direct
  • +20% de la consommation française soit 7 milliards d'euros en 2016$
  • + 5% de produits bio dans la restauration collective en France

​Source : bio-normandie.org

Sur le même sujet

VIDEO : Thomas Pesquet invité exceptionnel du JT 19/20 de France 3 Normandie

Près de chez vous

Les + Lus