Orne: Les écoliers de Moulins-la-Marche ont “poney” en cours de sport

Pour les écoliers de Moulins-la-Marche, le poney a remplacé les cours de gymnastique
Pour les écoliers de Moulins-la-Marche, le poney a remplacé les cours de gymnastique

Prenez une fondation, un centre équestre et une école primaire et vous aurez  "A cheval trop top", une expérience pilote menée du côté de Moulins-la-Marche dans l'Orne pour favoriser l'apprentissage de l'équitation dès le plus jeune âge.

Par Christophe Meunier

Oubliés la gymnastique, la course à pied ou le basket. Quand les écoliers de Moulins-la-Marche ont EPS (Education Physique et Sporive), ils enfilent leur bombe et grimpent sur la selle. Voilà trois mois que ces jeunes enfants s'initient à l'équitation au centre équestre de Soligny-la-Trappe.

Outre la dimension sportive de cette activité, ils apprennent également à connaître et comprendre le cheval. "Ça rentre tout à fait dans les programmes", explique Yann Choupeaux, le directeur de l'école primaire de Moulins-la-Marche, "les programmes d'EPS mais pas seulement, ce sont aussi les relations psychosociales, les relations avec les autres".

À l'origine de cours d'EPS pas comme les autres, la fondation "A cheval trop top" dont l'objectif est de permettre aux enfants d'accéder gratuitement à l'équitation. A sa tête, Anne Guarato, l'épouse de l'entraîneur de Bold Eagle, Sébastien Guarato. Tous les frais sont pris en charge par la fondation. Aujourd'hui, une seule classe bénéfice de cette activité. A terme, Anne Guarato espère pouvoir en faire bénéficier les cinq classes de l'école de Moulins-la-Marche. Puis de développer ce projet à l'échelle nationale.


Reportage de Catherine Berra et Carole Lefrançois
Intervenants:
- Nolan, élève de l'école primaire de Moulins-la-Marche
- Yann Choupeaux, directeur de l'école primaire de Moulins-la-Marche
- Anne Guaraton, présidente de "A cheval trop top"

Les écoliers de Moulins-la-Marche ont "poney" en cours de sport

 

Sur le même sujet

Café Moustache

Près de chez vous

Les + Lus