Li Hongbo et ses sculptures mouvantes au Musée du papier

© Jérôme Deboeuf - Francetv
© Jérôme Deboeuf - Francetv

Une exposition exceptionnelle d'un artiste chinois  qui n'avait jamais exposé en France. Li Hongbo réalise des sculptures en papier basées sur des techniques ancestrales chinoises.

Par François Gibert

Ce n'est pas un effet d'optique, mais ça y ressemble.

L'artiste chinois Li Hongbo, spécialisé dans les sculptures en papier mobiles, surprend avec ses bustes qui se plient et se déplient au gré des expositions. Il faut fatalement un manipulateur pour que la magie opère. 

De prime abord, les sculptures de Li Hongbo ont l'apparence d'un monobloc en plâtre. Elle sont en fait en papier, construites en nid d'abeilles à partir de 8000 feuilles.  La structure se contracte et se retracte. Cette technique est la marque de fabrique de l'artiste.

C'est une technique séculaire en Chine, notamment à  la periode de  Noël  ou il y avait avant  des décorations  en papier qui s'ouvraient comme mes sculptures.

C'est la première expo en France

L'artiste a accepté de venir à Angoulême à cause de la relation historique entre la ville et le papier, comme l'explique Eli Klein, son agent :

Il n'y a pas une autre ville au monde qui se focalise autant sur le papier, comme c'est le cas pour Li Hongbo. Donc c'était une rencontre parfaite.

C'est la première fois que l'artiste expose en France. Cette expo-évènement est à découvrir au Musée du papier, à Angoulême, jusqu'au 31 décembre

 

Portrait de l'artiste chinois Li Hongbo
Reportage de Jérôme Deboeuf, Christophe Guinot et Alexandre Liégard - Intervenants : Li Hongbo / Eli Klein, Directeur de la Klein Sun Gallery, New York / Florent Gaillard, Directeur du Musée du Papier d'Angoulême

 

Sur le même sujet

Se loger à Bordeaux, un vrai casse-tête pour les étudiants

Près de chez vous

Les + Lus