Gers : Sacha un enfant trisomique sera-t-il privé d'école faute d'AVS ?

Les parents de Sacha espèrent être entendus afin que leur fils puisse poursuivre sa scolarité. / © Marc Raturat
Les parents de Sacha espèrent être entendus afin que leur fils puisse poursuivre sa scolarité. / © Marc Raturat

Sacha a 7 ans. Il a pu bénéficier jusque-là de l'aide d'une AVS à l'école du fait de sa trisomie. Mais ce soutien n'est pas maintenu à hauteur de ses besoins. Cela remet en question sa scolarisation qui était pour les parents, une réussite à tous niveaux. 

Par Christine Ravier

A Ornézan, Sacha a fait une rentrée tout ce qu'il y a de classique à l'école primaire avec son jumeau. Cet élève trisomique de 7 ans a toujours pu bénéficier de l'aide d'une AVS (Assistante de Viue Scolaire) pour suivre les cours.

Cet accompagnement fonctionnait très bien mais il est réduit de façon aribtraire. Il passe aujourd'hui même de 20 heures à 7 heures. Une décision que les parents de Sacha, Aurélie et Kévin Doizelet, ne comprennent pas car elle compromet la scolarisation de leur enfant.


Tout un équilibre remis en cause



Un courrier du 15 septembre les en a informé. Ils ont aussi appris que c'est une assistante de vie scolaire mutualisée (AVSM) qui assurerait le suivi de leur fils.

Ils estiment que leur fils ne va pas pouvoir, dans ces conditions, bénéficier du soutien nécessaire à son épanouissement et à sa progression en classe. Cela revient pour eux à les obliger à placer leur fils en Institut médico-éducatif (IME). Or, il s'épanouit à l'école, expliquent Aurélie et Kévin Doizelet, il a des copains et se sent parfaitement intégré. En vidéo, le reportage de Marc Raturat et Jack Levé
Un enfant de 7 ans, Sacha, voit sa scolarité mise en question car son AVS ne peut plus s'occuper de lui comme avant.




Sur le même sujet

Les astronautes du monde entier réunis à Toulouse

Près de chez vous

Les + Lus