L'attribution du prix Nobel de la Paix à l'ICAN touche aussi une toulousaine

© Marion Loddo
© Marion Loddo

L’ICAN (Coalition Internationale pour l’abolition des armes nucléaires) a reçu le prix Nobel de la Paix 2017. Dans ses rangs, une jeune toulousaine, Marion Laddo.

Par Martin Vanlaton

Marion Loddo, membre de l’ICAN Youth depuis 2015, n’est pas peu fière. L’ICAN vient de recevoir le prix Nobel de la Paix 2017 pour son combat contre les armes nucléaires.


Sortie de Sciences Po Toulouse il y a 5 ans, elle travaille aujourd’hui à l’Observatoire des mines et des armes à sous-munitions, à Genève. Marion Loddo est très impliquée à l'ICAN, et même si elle ne se rendra pas à Oslo le 10 décembre prochain pour recevoir la récompense, elle n'en est pas moins émue. 

Retrouvez son interview téléphonique ci-dessous

Interview Téléphonique Marion Loddo, membre de ICAN

Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) : c'est quoi ?

L'ICAN est une coalition mondiale d’ONG, qui a notamment à son actif un traité historique d’abolition de l’arme atomique, signé par 122 pays en juillet dernier. Un traité à la portée limitée puisque les 9 puissances nucléaires du monde ne l’ont pas signé (États-Unis, Russie, France, Chine, Royaume-Uni, Israël, Inde, Pakistan, Corée du Nord).

L’attribution du prix Nobel de la paix à l’ICAN est un message clairement adressé à la tension entre les Etats-Unis de Donald Trump et la Corée du Nord de Kim Jong-Un.

La récompense et la dotation de 1 million d’euros leurs seront remis le 10 décembre prochain, à Oslo.

Sur le même sujet

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus