Albi : agressée dans la rue, l'élue FN championne de boxe thaï repousse ses assaillants

Glawdys Ramadji
Glawdys Ramadji

Glawdys Ramadji, conseillère municipale Front National d'Albi, a été agressée dans le quartier de Lapanouse. Pratiquant la boxe thaï, elle s'est défendue et s'est échappée. Elle a porté plainte et ses agresseurs auraient été interpellés. 

Par S. Duchampt

La conseillère municipale d’Albi du Front National, Glawdys Ramadji, a été victime mardi 9 mai d’une agression dans le quartier Lapanouse.

Selon l’élue FN, les faits se seraient déroulés dans la journée alors qu’elle effectuait des courses. Un groupe de jeunes hommes l’auraient interpellé en lui lançant "Toi là ! Tu votes au Front National. Tu ne remets plus jamais les pieds ici sinon on te fracasse".

Un vif échange se serait alors engagé avant que deux individus la poussent et la tirent violement par le bras, toujours d’après Glawdys Ramadji.

Pratiquant la boxe thaïlandaise depuis une quinzaine d’années, la conseillère municipale assure s’être défendue avant de pouvoir prendre la fuite.

L’élue du Front National a déposé plainte au commissariat de police d’Albi pour violence entraînant une interruption temporaire de travail de 8 jours.  Les auteurs de l’agression auraient été identifiés et interpellés.

Glawdys Ramadji, 32 ans, fille de réfugiée tchadienne, est rentrée au conseil municipal d’Albi sur la liste Front National en 2014.

Sur le même sujet

Tarn : retour à la semaine des quatre jours dans les écoles de Castres

Près de chez vous

Les + Lus