CARTE. Quelle histoire se cache derrière le nom de votre rue ?

"Paristique" : une carte interactive pour découvrir l'origine du nom des rues de Paris / © Paristique
"Paristique" : une carte interactive pour découvrir l'origine du nom des rues de Paris / © Paristique

Une carte interactive, "Paristique", se base sur les données publiées par la mairie de Paris pour révéler l’« histoire de nos rues ». Alors, d’où viennent l’« avenue des Portugais », le « boulevard Saint-Germain », ou la « rue de la Pompe » ?

Par Pierre De Baudouin

Le concept de "Paristique" est simple : rendre accessible l'histoire de 6.000 rues, places et passages de Paris en une seule carte. Une carte historique et interactive, qui cherche à donner du sens et une origine aux artères parisiennes.

La carte, disponible ici, se base sur Google Maps et une base de données fournie publiquement par la mairie de Paris. Le "dataset", initié sous l'ancien maire Bertrand Delanoë, agrège la liste des rues parisiennes, en précisant à chaque fois leur date de création et l'origine de leur nom.

Résumées sur la carte interactive, toutes ces histoires sont accessibles en un clic.

6.000 rues, places, ponts ou passages

A l'origine de la carte, il y a Guillaume Derolez et "bien trois semaines de travail". Aujourd'hui employé à Google et basé à Dublin (Irlande), l'ingénieur a lancé le projet "un peu par hasard". 

Guillaume n'est pas spécialement "fan"d'histoire : "J'habitais à Paris, et j'étais surtout curieux. A chaque fois que je me baladais, je tombais sur des noms de rues marrantes."

Parmi les milliers de rues de la capitale, Guillaume a quelques "petites favorites" :
  • La rue de Paradis : "Historiquement, la rue de Paradis croisait la "rue de l'Enfer", avant que celle-ci soit renommée rue Bleue. En fait, il y a une dimension métaphorique intéressante : on peut soit dire que les deux rues se rejoignaient, soit qu'elles partaient du même point."
  • La rue de la Pompe : "L'explication est moins drôle que la réputation. Sur cette rue, il y avait en fait une pompe qui fournissait de l'eau au chateau de la Muette, à proximité."
  • La rue du Pélican : "Il y a 150 ou 200 ans, la rue était peuplée de prostituées. Les gens la surnommaient la "rue du poil au con". Au fil du temps, le surnom a dérivé jusqu'à devenir "la rue du pélican". Et la rue a été officiellement nommé ainsi."
© Paristique
© Paristique
Guillaume Derolez a commencé par découvrir le projet d'open data de la ville de Paris : des données ouvertes au public, et laissées libres aux usagers. Ce passioné de nouvelles technologies se lance dans une première vague de cartes : les points Wi-Fi disponibles dans la capitale, les parkings gratuits en août (le site n'est aujourd'hui plus disponible)...

En 2015, l'ingénieur crée Paristique, toujours comme une occupation personnelle. Sans aide extérieure, il s'en tire en moins d'un mois, en plus de son job, et poste sa carte sur Twitter :
 Il y a quelques jours, Guillaume partage la carte sur le site communautaire Reddit. La carte gagne une certaine popularité, avant de bénéficier d'importants relais médiatiques : un article du Huffington Post, puis un autre publié sur la rubrique "Big Browser" du Monde.

En très peu de temps, la carte est passée de trois ou quatre visiteurs quotidiens, à plus de 80.000 visiteurs aujourd'hui. "Ce mardi, le site était hors-service, s'amuse Guillaume. La carte a explosé le quota de visites que j'avais prévu."

Le créateur reçoit désormais de très nombreux retours sur sa carte. Ses prochains objectifs pour améliorer Paristique : "rendre le site un peu plus beau" et ajouter des niveaux de zoom.

Autre projet potentiel : ajouter un moteur de recherche fonctionnel. A terme, les Parisiens pourront peut-être "googler" l'histoire de leur rue.

A lire aussi

Sur le même sujet

Point services de Pont Cardinet

Actualités locales

Les + Lus