Place de la République, des centaines de personnes rassemblées pour une cinquième "Nuit debout"

"Non" au mal-logement, à la réforme du code du travail et au tout-sécuritaire... Des centaines de personnes ont de nouveau occupé la place de la République, lundi soir, dans le cadre de l'opération de mobilisation "Nuit debout".

Une fanfare, pour la cinquième "Nuit debout", place de la République, à Paris, le 4 avril 2016.
Une fanfare, pour la cinquième "Nuit debout", place de la République, à Paris, le 4 avril 2016. © capture d'écran Twitter @nuitdebout
Plusieurs centaines de personnes ont de nouveau rejoint la place de la République, à Paris, dans le cadre de l'opération "Nuit debout". Pour la cinquième nuit consécutive, les manifestants avaient l'intention d'occuper la place symbole, jusqu'au petit matin.

Selon une source policière, rapportée par l'AFP, le collectif "Convergence des luttes", à l'origine de l'opération, avait obtenu jusqu'à lundi matin, l'autorisation des autorités d'organiser un tel rassemblement, en coordination avec l'association Droit au logement.

LIRE aussi : Une quatrième #NuitDebout sur la place de la République

Depuis jeudi 31 mars, c'est le même scénario. Des centaines de personnes convergent vers la place de la République, afin d'y tenir des groupes de discussion et d'y entendre discours, poèmes, ou même concerts. Il s'agit de "construire un mouvement social fort qui rassemble tous les précaires face à l'oligarchie", un "mouvement citoyen, mais pas politique", "un projet très ambitieux", a expliqué à l'AFP Camille, cadre de "Nuit debout".

De nouvelles manifestations contre la loi Travail

Au chapitre des revendications, les manifestants dénoncent pèle-mêle le tout-sécuritaire, le mal-logement ou encore une réforme du droit du travail jugée trop libérale. De nouvelles manifestations doivent avoir lieu dans la journée de mardi, dans plusieurs villes de France.

LIRE aussi : #NuitDebout : la mobilisation anti loi Travail continue place de la République

"Nuit debout" est née jeudi après qu'entre 390.000 personnes selon les autorités et 1,2 million selon les syndicats ont marché, dans toute la France, contre cette loi. Depuis lors, plusieurs dizaines de manifestants passent la nuit sur la place avant d'être délogés par les forces de l'ordre au petit matin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social nuit debout
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter