publicité

Cyril Cibert (PS), prêt à porter plainte pour abus de confiance, demande des comptes à S.Royal

Conseiller régional socialiste élu au sein de la Grande Région et conseiller régional en Poitou-Charentes depuis 2010, Cyril Cibert est le premier élu de la majorité à ouvertement demander des comptes à Ségolène Royal sur les dérives financières de l'ancienne région Poitou-Charentes.

  • C.H
  • Publié le , mis à jour le
Cyril Cibert et Ségolène Royal en novembre 2014. © Twitter @CyrilCibert

© Twitter @CyrilCibert Cyril Cibert et Ségolène Royal en novembre 2014.

Dans le Midi-Pile de France 3 Poitou-Charentes, Cyril Cibert parle "d'abus de confiance" et veut porter l'affaire devant les tribunaux :

"Après avoir parlé avec beaucoup d'autres élus, nous sommes prêts à porter plainte pour abus de confiance. "


Les documents qui nous étaient présentés n'étaient pas sincères " ajoute l'élu socialiste châtellerauldais.
Cyril Cibert :" je me sens trahi"



Qui était responsable ? 

Cyril Cibert met directement en cause l'ancienne présidente de région, Ségolène Royal.

"Son silence est assourdissant, il va falloir qu'elle s'exprime." a-t-il-dit sur le plateau de France 3 Poitou-Charentes.


"On nous disait que la gestion de la région était saine. On s'aperçoit aujourd'hui que ce n'était pas vrai. C'est un choc" explique Cyril Cibert qui ajoute qu'après le moment d'abattement, "il faut aujourd'hui qu'on s'exprime, de dire qu'on est pas d'accord et que les responsables soient connus". "C'est la Chambre Régionale des comptes qui va dire qui est responsable mais il faut que l'ancienne présidente de région s'exprime" insiste le conseiller régional PS.
Cyril Cibert : "Son silence est assourdissant..."

Midi Pile France 3 Poitou-Charentes


Benoît Tiran demande aussi des comptes

Cette prise de position de Cyril Cibert rejoint celle d'un autre élu socialiste de la Vienne, Benoît Tiran qu lui aussi a Ségolène Royal en ligne de mire. Le premier fédéral du PS dans le département demande des comptes à l'ancienne présidente de région dans une interview à nos confrères de La Nouvelle République.
 « Je lui demande des comptes pour éclaircir cette histoire qui rend la situation picto-charentaise difficile » et « fragilise » la fusion des trois régions, affirme Benoît Tirant qui souhaite que Jean-François Macaire "ne porte pas l'ensemble des responsabilités".

Pour retrouver l'intégralité de l'interview de Cyril Cibert :
Cyril Cibert dans le Midi Pile de France 3 Poitou-Charentes


les + lus
les + partagés