Des Américaines aspergées à l'acide chlorhydrique au visage à Marseille

© Xavier Schuffenecker
© Xavier Schuffenecker

Quatre Américaines d'une vingtaine d'années qui se trouvaient en transit entre Marseille et Paris, en gare Saint-Charles, ont été aspergées d'acide chlorhydrique par une inconnue ce matin, peu après 11h. Deux d'entre elles ont été touchées au visage et aux yeux et transportées à l'hôpital.

Par AV avec Véronique Urtizberea

Quatre Américaines d'une vingtaine d'années qui se trouvaient en transit entre Marseille et Paris, en gare Saint-Charles, ont été aspergées d'acide chlorhydrique par une inconnue ce matin, peu après 11h. Deux d'entre elles ont été touchées superficiellement au visage et aux yeux. Le Procureur de la République Xavier Tarabeux précise que "l'une des jeunes femmes souffre d'un voile au niveau de la vue mais les effets restent superficiels et ne sont pas irréversibles". 

Le geste d'une déséquilibrée


Le parquet évoque le geste d'une déséquilibrée qui ne "visait personne en particulier". Elle est connue pour des "vols et vols avec violence", ayant des "antécédents de suivi psychiatrique ". "Après son interpellation, elle aurait déclaré aux forces de police : "j'ai pété un plomb". 

De source policière, l'auteur des faits, âgée de 41 ans a exhibé des photos d'elle-même la présentant avec des brûlures. Interpellée par la police et placée en garde à vue, elle aurait confié avoir elle-même été victime de violences à l’acide et aurait voulu reproduire ce qu’elle avait subi.

Suiv médical et psychologique


Les marins-pompiers ont dépêché sur les lieux quatre véhicules de secours et quatorze hommes. Les 4 Américaines ont été transportées à l’hôpital de la Timone pour un suivi médical et psychologique. Les victimes sont agées de 20 et 21 ans et résident à Paris pour leurs études. L'association d'aide aux victimes des actes délinquants (AVAD) a été activé.

Les deux autres ne présentent pas de brûlures mais sont choquées. Elles seront entendues comme témoins par la police qui indique qu’il ne s’agit pas d’un acte terroriste.

Sur le même sujet

Copie de la Coupe du Monde au Mucem

Près de chez vous

Les + Lus