• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Auvergne Rhône Alpes : en 2017, moins d'agressions de pompiers à déplorer

Les pompiers du Rhône manifestaient, à Lyon le mardi 27 novembre 2018, pour dénoncer les manques d'effectifs, et les agressions dont ils sont régulièrement victimes. / © Joel Philippon / France 3
Les pompiers du Rhône manifestaient, à Lyon le mardi 27 novembre 2018, pour dénoncer les manques d'effectifs, et les agressions dont ils sont régulièrement victimes. / © Joel Philippon / France 3

Selon l'Observatoire national de la délinquance, le nombre de pompiers agressés en 2017 dans la région Auvergne Rhône Alpes est en baisse par rapport à l'année précédente. Un chiffre à contre-sens de la tendance nationale : en France, on recense une augmentation de 23% d'agressions violentes.

Par Mathieu Boudet

Après diverses affaires d'agressions envers des pompiers de la région, le chiffre surprend. Selon l'Observatoire national de la délinquance, le nombre de pompiers agressés en 2017 dans la région Auvergne Rhône Alpes a baissé de 9% par rapport à 2016. 

 

+23% en France, -9% en Auvergne Rhône Alpes


Selon ces données, par rapport à 2015, les violences auraient même diminué de près d'un tiers. Une évolution qui semble encourageante, d'autant que le nombre d'interventions n'a cessé d'augmenter en Auvergne Rhône-Alpes. Par ailleurs, selon l'institut, la tendance nationale est alarmante : +23% d'agressions recensées envers les soldats du feu. 
 
Observatoire National de la Délinquance / © F3
Observatoire National de la Délinquance / © F3

 

Gare aux chiffres de 2018 !


Cette évolution peut surprendre, alors que de nombreux cas d'agressions graves ont été rapportées cette année. Mais précisément, ces chiffres ne concernent pas l'année 2018,  marquée notamment par la mort d'un jeune pompier volontaire de la Drôme, le 4 septembre dernier, et de multiples affaires de violences, guets-apens, et autres jets de pierres dans la métropole de Lyon, de Grenoble ou de Valence notamment. Les pompiers ont par ailleurs multiplié les alertes et manifestations, ces derniers mois, notamment à Lyon, pour dénoncer non seulement le manque de moyens et d'effectifs, mais aussi ces violences à leur encontre.

 

Des chiffres à relativiser


Par ailleurs, un autre indicateur invite à nuancer cette tendance : le nombre de plaintes. D'autant qu'en la matière, la région partait de très haut. En 2015, 226 plaintes pour agressions avaient été déposées dans le Rhône, contre 154 en 2014. "Auvergne-Rhône-Alpes est la région où le taux d’agression est le plus élevé de France", expliquait alors Rémy Chabbouh, secrétaire général du syndicat. Ce chiffre baisse en 2016, avec 187 plaintes, mais remonte en 2017 à 225 plaintes. Ce nombre là reste supérieur à la moyenne nationale : 83% des pompiers de la région ont déposé plainte, contre 62% de leurs homologues de France en moyenne. 


Une chose est sûre, le nombre d'intervention augmente invariablement : les pompiers sont intervenus 520 000 fois en 2016, et plus de 530 500 fois en 2017 en Auvergne Rhône Alpes, la 3ème région de France en nombre d'interventions.


Reportage d'Olivier Michel



 

Sur le même sujet

Partez sur les traces des résistants dans les Combrailles (63)

Les + Lus