Auvergne : le succès d’Auvabio, une plateforme de vente bio en demi-gros

Auvabio est une plateforme créée par des maraîchers bio en Auvergne afin d'assurer à ses clients une régularité dans les approvisionnements. La plateforme existe depuis un an et devrait permettre d'améliorer la situation du marché bio local.
 

Le Biau Jardin de Gerzat dans le Puy-de-Dôme est l'un des adhérents de la plateforme Auvabio.
Le Biau Jardin de Gerzat dans le Puy-de-Dôme est l'un des adhérents de la plateforme Auvabio. © Christian Lamorelle / FTV
Il y a un an, en Auvergne, des agriculteurs bio ont créé la plateforme Auvabio. Elle vise à garantir à ses clients une régularité dans les approvisionnements. Les clients de la plateforme Auvabio sont principalement les magasins spécialisés, les supermarchés, les épiceries ou les restaurateurs.

Mieux réguler le marché

L'idée de développer ce projet mûrit depuis plusieurs années et désormais, ils sont une quarantaine de maraîchers bio auvergnats à fournir Auvabio, ce qui permet de mieux réguler le marché. Yannick Orlhac, responsable commercial Auvabio, explique : « Le principe de la plateforme Auvabio est d’avoir une offre en demi-gros, où il y avait une réelle demande en Auvergne, de la part essentiellement de magasins spécialisés. Ils avaient énormément de mal à être approvisionnés, il n’y avait pas de fruits et légumes locaux ».

L'interêt d'adhérer

Le Biau Jardin de Gerzat dans le Puy-de-Dôme fournit environ 10% de sa production à Auvabio. Cela peut paraître peu mais le Biau Jardin est une ferme qui travaille surtout en vente directe. Adhérer à la plateforme présente un intérêt certain. Gillles Lèbre, responsable du Biau Jardin, souligne : « Ca nous permet de faire certains légumes, en plus grosse quantité. C’est ce que l’on pratiquait un tout petit peu déjà. Ca nous permet de mécaniser un peu ces cultures. On est devant un champ de carottes et nous avons une bineuse automotrice : c’est un investissement que nous avons pu réaliser par une demande plus importante au-delà de nos ventes directes ».

Des projets de développement

Pour la restauration collective, Auvabio est également partenaire avec Auvergne Bio Distribution qui regroupe également des producteurs. Ces dernières années, ce secteur s'est bien développé mais depuis le mois de mars, il y a peu d'activité. Nathalie Carthonnet, d’Auvergne Bio Distribution, affirme : « Actuellement, on travaille un peu avec les centres de vacances et les centres aérés. Les festivals ont été annulés. On travaille la même chose que d’habitude mais en très petites quantités : les fromages, les légumes, les viandes, la farine, l’huile, les pâtes, tout ce qui est disponible pour nous sur le territoire auvergnat ». Pour les prochaines années, les responsables de la plateforme envisagent de développer de nouvelles antennes sur Brioude, Saint-Flour et Le Puy-en-Velay.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter