• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Et si le meilleur croissant au beurre français était fabriqué par un apprenti boulanger du Cantal ?

Patrimoine culturel, fleuron de la boulangerie française, le croissant au beurre est bien plus qu’une simple viennoiserie. / © L. Théodore / France 3 Auvergne
Patrimoine culturel, fleuron de la boulangerie française, le croissant au beurre est bien plus qu’une simple viennoiserie. / © L. Théodore / France 3 Auvergne

Mercredi 13 mars, ils étaient 6 apprentis boulangers à participer à Aurillac aux sélections régionales Auvergne-Limousin du concours du meilleur croissant au beurre d’Isigny AOP. Un jeune élève cantalien représentera l'Auvergne à la finale nationale.

Par K.T.

Patrimoine culturel, fleuron de la boulangerie française, le croissant au beurre est bien plus qu’une simple viennoiserie. Sa réalisation nécessite une maîtrise technique. D’aucuns parlent même d’un art. A l’Institut de formation professionnelle et permanente (IFPP) d’Aurillac, 6 candidats, de 18 à 20 ans, venus d’Auvergne et du Limousin ont livré bataille pour fabriquer le meilleur croissant au beurre d’Isigny AOP.

Parmi eux, deux jeunes apprentis auront la chance de participer les 14 et 15 mai 2019 à la finale nationale, en Normandie.

Agé de 18 ans, Valentin Brassac, élève en BP boulangerie à l’IFPP d’Aurillac, a séduit le jury composé d’organisateurs du concours, de professionnels et de représentant de la
coopérative Isigny Sainte-Mère. Il a décroché le 1er prix de la sélection régionale et participera donc à la finale nationale au Lycée François-Rabelais à Ifs.
Valentin Brassac, apprenti boulanger à Aurillac, représentera l'Auvergne au concours national du meilleur croissant au beurre. / © L. Théodore / France 3 Auvergne
Valentin Brassac, apprenti boulanger à Aurillac, représentera l'Auvergne au concours national du meilleur croissant au beurre. / © L. Théodore / France 3 Auvergne
 


Les critères d’un croissant parfait


Comme les autres candidats, Valentin Brassac a été jugé sur 3 critères :
  • L’exploitation des atouts du Beurre d’Isigny A.O.P.
  • Le soin apporté à la présentation des croissants (forme, texture, couleur…)
  • Les qualités gustatives des croissants réalisés.

Lors de la finale, les candidats devront réaliser une viennoiserie revisitée par Alexis Bouillet, l’ambassadeur du concours 2019. En 2018, une jeune cantalienne avait participé à la finale. Dans le Cantal, pays de la chocolatine, chacun espère que Valentin décrochera ce concours du meilleur croissant au beurre.

 
Et si le meilleur croissant au beurre français était fabriqué par un apprenti boulanger du Cantal ?
Mercredi 13 mars, ils étaient 6 apprentis boulangers à participer à Aurillac aux sélections régionales Auvergne-Limousin du concours du meilleur croissant au beurre d’Isigny AOP. Un jeune élève cantalien représentera l'Auvergne à la finale nationale. Intervenants : Valentin Brassac, Apprenti en BP boulangerie / Daniel Gladines, Président du jury - L. Theodore / L. Ribes / D. Robert / France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Réaction de Laurent Gerra par téléphone

Les + Lus