• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un détenu s'échappe du Palais de Justice de Grenoble

Le palais de justice de Grenoble. / © (CC BY Abode of Chaos via Flickr)
Le palais de justice de Grenoble. / © (CC BY Abode of Chaos via Flickr)

Ce mercredi 4 novembre, un homme s'est fait la malle menottes aux poignets. Il devait comparaître en correctionnelle. Fait étonnant alors que les forces de l'ordre sont encore en nombre autour du Palais de Justice en raison du procès des meurtriers présumés de Kevin et Sofiane. 

Par Franck Grassaud

Ce n'est pas un accusé du procès de la rixe d'Echirolles qui s'est enfui, mais un homme jusqu'à alors incarcéré à Aiton. Il devait être présenté à la Justice pour conduite sans permis avec récidive. Finalement, il a semé son escorte policière. 

La "souricière" est actuellement réservée aux accusés d'Echirolles / © Il faut dire que les conditions d'accès au Palais de Justice ont changé depuis lundi, à cause de l'organisation du procès des 12 meurtriers présumés de Kevin et Sofiane. Le sas habituel, via "la souricière", est réservé à l'affaire, les autres prévenus sont donc directement débarqués à l'extérieur. C'est à son arrivée que le fuyard a pris ses jambes à son cou, menottes aux poignets. Il est depuis activement recherché.    

Depuis mardi, et la décision du huis clos dans l'affaire d'Echirolles, la présence policière est moins remarquable. 

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus