• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Enchères à Genève : le diamant qui valait 55 millions de dollars

© AFP
© AFP

Des diamants exceptionnels, un bleu de 12,3 carats et un rose de 16,09 carats, pourraient battre des records mondiaux aux enchères de Sotheby's et Christie's la semaine prochaine à Genève lors de leurs traditionnelles ventes de haute joaillerie de novembre.

Par France 3 Alpes avec AFP

Sotheby's présente le diamant le plus cher lors de ces enchères, qui attirent chaque année à Genève les professionnels et amateurs du monde entier, à la recherche de pièces d'exception ou de collection. Sotheby's met en vente un diamant bleu, baptisé "Blue Moon Diamond" le 11 novembre prochain, estimé entre 35 et 55 millions de dollars par la maison d'enchères, un possible record mondial dans sa catégorie.

Pesant 12,03 carats, de forme coussin, ce diamant a été certifié Fancy vivid blue par l'Institut Gemmologique d'Amérique, la couleur la plus rare et la plus convoitée  pour un diamant bleu, selon Sotheby's. C'est le plus gros diamant bleu de forme coussin jamais proposé aux enchères. Sa découverte dans la mine de Cullinan en Afrique du Sud avait été annoncée en janvier 2014 par Petra Diamonds, la société propriétaire de la mine.

Le record mondial pour un diamant et un bijou vendu aux enchères est toujours détenu depuis novembre 2010 par le Graff Pink, un diamant rose Fancy Intense Pink de 24,78 carats adjugé à Genève par Sotheby's pour 46,15 millions de dollars.

Christie's, la maison concurrente, vend pour sa part le 10 novembre un diamant rose taillé en forme de coussin de 16,09 carats, le plus gros de ce type jamais mis aux enchères, et estimé entre 23 et 28 millions de dollars. Ce diamant, appelé "In the Pink", est certifié "Fancy vivid Pink" (rose vif) par le Gemological Institute of America (GIA). Selon Christie's, il s'agit d'une pierre rarissime, car en 250 ans seuls trois diamants roses de plus de 10 carats de type "Fancy vivid" ont été mis en vente.

Les diamants de couleur, considérés dans les années 1960 comme une curiosité, sont de plus en plus prisés par les collectionneurs. La couleur rose du diamant reste un mystère. Selon certains experts les pierres auraient été exposées à la fois à une très forte chaleur et à une grande pression.

Sur le même sujet

Sur les sommets du Cantal au Puy-de-Dôme, un trail pour la bonne cause

Les + Lus