En Haute-Loire, des entreprises peinent toujours à recruter

Leygatech emploie 175 salariés à Saint-Romain-Lachalm (Haute Loire). la PME, spécialisée dans l'emballage plastique pour l'agroalimentaire, recrute une vingtaine de salariés mais rencontre de sérieuses difficultés pour trouver de la main d'œuvre. Actuellement, elle recherche des manutentionnaires, des régleurs et une assistante commerciale, 8 postes sont à pourvoir. / © G. Rivollier / France 3 Auvergne
Leygatech emploie 175 salariés à Saint-Romain-Lachalm (Haute Loire). la PME, spécialisée dans l'emballage plastique pour l'agroalimentaire, recrute une vingtaine de salariés mais rencontre de sérieuses difficultés pour trouver de la main d'œuvre. Actuellement, elle recherche des manutentionnaires, des régleurs et une assistante commerciale, 8 postes sont à pourvoir. / © G. Rivollier / France 3 Auvergne

Plus de la moitié des chefs d'entreprises qui embauchent en Auvergne-Rhône-Alpes ont du mal à trouver des candidats. Exemple à Saint-Romain-Lachalm, en Haute-Loire.
 

Par Gérard Rivollier

Près d'un tiers des entreprises de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont prévu de recruter cette année. Cela devrait représenter plus de 300 000 emplois créés, notamment dans les transports, la logistique ou l'industrie. Problème : plus de la moitié des chefs d'entreprises peinent à recruter.
Depuis deux ans, Leygatech, PME de 175 salariés,installée dans la Zone Artisanale de Chambaud à Saint-Romain-Lachalm, en Haute Loire, recrute un vingtaine de salariés chaque année. Elle produit des films d'emballage pour l'agroalimentaire. Actuellement, le chef d'entreprise recherche des manutentionnaires, des régleurs sur machine et une assistante commerciale, soit 8 postes en CDI à pourvoir. Le problème, c'est le manque de candidat, problème récurrent pour cette usine à la campagne.

 « La plupart des salariés que nous accueillons, nous les formons. Nous pouvons prendre du personnel presque sans qualification. Aujourd’hui, on est plus à la recherche de savoir-être que véritablement de savoir-faire. Les savoir-faire, on se chargera de les donner aux salariés qu’on formera à nos métiers », explique  Thierry Bonnefoy, président de Leygatech.

2 500 projets de recrutement sur le bassin d'emploi de Monistrol-sur-Loire-Yssingeaux


Sur l'ensemble du bassin d'emploi de Monistrol-sur-Loire-Yssingeaux, il y aurait 2 500 projets de recrutement cette année.
Plus de la moitié des postes seraient jugés difficiles à pourvoir, selon une étude de Pôle Emploi, alors même qu'il y a près de 6 000 demandeurs d'emplois inscrits dans le bassin…
 « On a un secteur qui recherche des profils très précis sur des segments très précis. Ces compétences on doit les chercher le plus rapidement possible en lien avec les 14 boîtes d’intérim avec qui on travaille », indique Christophe Erpelding, Directeur de Pôle Emploi Monistrol-Yssingeaux.


Pour répondre aux secteurs en tension, comme l'industrie ou les services à la personne, l'agence facilite les contacts directs, en organisant régulièrement des rencontres entre les entreprises et les personnes à la recherche d'un travail.
« Deux  fois par mois nous organisons les jeudis de l’entreprise. Nous invitons les demandeurs d’emploi à  venir rencontrer l’entreprise directement dans les locaux de Pôle Emploi. Nous avons 17 entreprises qui sont passées dans ce dispositif. La plupart sont très satisfaites. Suite à ces jeudis de l’entreprise, environ 80 personnes ont ainsi été embauchées directement », se félicite Catherine Jurdie, responsable équipe entreprises à Pôle Emploi.

Lundi 13 mai, Pôle Emploi proposera un forum spécifique pour les 170 employés licenciés de l'entreprise Cheynet qui vient de fermer. Une trentaine de sociétés qui recrutent devraient y participer.
 

Sur le même sujet

Le CART, épisode 4

Les + Lus