• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Alpiniste retrouvé dans le massif des Ecrins : quand les glaciers des Alpes rendent leurs morts

Un fragment du sac de l'alpiniste, retrouvé dans le massif des Ecrins 43 ans après sa disparition, enfoui dans le glacier / © CRS Alpes.
Un fragment du sac de l'alpiniste, retrouvé dans le massif des Ecrins 43 ans après sa disparition, enfoui dans le glacier / © CRS Alpes.

Ce lundi 9 septembre 2019, les restes d'un alpiniste disparu il y a plus de 40 ans ont été retrouvés dans le massif des Ecrins. La découverte de cadavres n’est pas rare dans les Alpes. Régulièrement, des corps sont rejetés par la glace, des mois, voire des années après leur disparition.
 

Par AH

Ce lundi 9 septembre, les secouristes de la CRS Alpes ont redescendu du glacier Long de l’Ailefroide, dans le massif des Ecrins, des restes humains qui pourraient appartenir à un jeune alpiniste parti en solitaire il y a 43 ans.


Le printemps et l'été propices aux découvertes


La découverte de cadavres n'est pas rare dans les Alpes, le plus souvent au printemps ou en été.

A la faveur de la fonte des neiges ou de l'avancée des glaciers, régulièrement, des corps sont rejetés à la surface. Parfois, quelques mois seulement après leur disparition. D'autres fois, l'attente se compte en dizaines d'années.

L’une des histoires les plus emblématiques de ces dernières années est la découverte du corps de patrice Hyvert disparu en mars 1982 dans le massif du Mont-Blanc, alors qu’il tentait en solitaire l’ascension de l’Aiguille Verte (4122m) par sa face nord-ouest.
En juillet 2014, soit 32 ans après sa disparition, la dépouille de cet aspirant guide de 23 ans a été retrouvée par des alpinistes qui effectuaient la même ascension.


La place du hasard


Le plus souvent, c’est par hasard que se font les macabres découvertes. Comme ce mois d’avril 2013 où une cordée, qui évoluait dans la goulotte Boivin, sur le Dôme des Ecrins, en Isère, découvre deux corps.

Les secouristes de la CRS Alpes sont allés les délivrer de la glace. Ils étaient parfaitement conservés. Il s’agissait de deux des trois alpinistes italiens disparus en novembre, soit 7 mois plus tôt.

Au moment de leur disparition, les secouristes avaient tenté pendant des jours de leur porter secours avant d'abandonner les recherches. 


Des restes souvent bien conservés


C'est bien connu, la glace conserve. Et cela facilite le travail des enquêteurs lorsqu'ils doivent retrouver l'identité des corps qui refont surface des semaines, des mois ou des années après leur disparition.

L'un des exemples les plus frappants nous vient des Alpes suisses. Un couple disparu depuis 75 ans a été retrouvé en juillet 2017 momifié dans les neiges d'un glacier. Selon les enquêteurs, il aurait été victime d'une chute dans une crevasse.
 
Un couple disparu depuis 75 ans dans les Alpes Suisses découvert en juillet 2017 / © France 3 Alpes
Un couple disparu depuis 75 ans dans les Alpes Suisses découvert en juillet 2017 / © France 3 Alpes

Une autopsie a pu être réalisée et des analyses ADN effectuées pour permettre de retrouver les descendants.





 

Sur le même sujet

Les corps de deux italiens retrouvés dans le massif des Ecrins

Les + Lus