Quel programme pour Emmanuel Macron ce dimanche 31 mars sur le plateau des Glières pour les 75 ans de la fin du maquis ?

Le Président de la République doit commémorer ce dimanche 31 mars 2019 le 75e anniversaire de la fin du maquis des Glières, en Haute-Savoie. Il sera accompagné de l'ancien président Nicolas Sarkozy, le ministre Jean-Michel Blanquer et la secrétaire d'Etat Geneviève Darrieussecq.
Le président est attendu ce dimanche en Haute-Savoie au plateau des Glières.
Le président est attendu ce dimanche en Haute-Savoie au plateau des Glières. © Michel EULER / POOL / AFP
Emmanuel Macron se rendra donc sur le plateau des Glières, en Haute-Savoie, ce dimanche 31 mars avec l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy. Haut lieu de la Résistance à l'occupation allemande, une centaine de maquisards y ont été tués en 1944. Le président commémorera cette année les 75 ans de la fin de ce maquis avec le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées Geneviève Darrieussecq, nous confirme la préfecture.
 
Une cérémonie d'hommage se tiendra de 10h à midi à la nécropole nationale de Morette situé à Balme-de-Thuy, près de Thônes, indique l'Elysée. C'est ici qu'ont été creusées, dès avril 1944, les tombes de 105 résistants morts au combat. Nicolas Sarkozy, qui s'y est déplacé à de nombreuses reprises durant son quinquennat, "a contribué à ancrer les commémorations dans la mémoire collective", indique-t-on à la présidence.

 

Programme chargé


Après une allocution à la nécropole, Emmanuel Macron se rendra en début d'après-midi sur le plateau où a été érigé, en 1973, un monument national à la Résistance. Il déjeunera ensuite avec des élus lors d'un "banquet Républicain" et devrait quitter la Haute-Savoie avant 15h. Le plateau des Glières, propice aux parachutages d'armes et de ravitaillement pour les maquis, regroupait environ 400 résistants retranchés dont beaucoup ont été fusillés par la Milice aux ordres du régime de Vichy, appuyée par l'armée allemande.
 
© France 3 Alpes

Après une série d'accrochages en février-mars, l'aviation et l'armée allemandes sont intervenues en masse à la fin mars 1944, infligeant de lourdes pertes aux maquisards, tués au combat, fusillés ou morts ensuite en déportation. Les combats des Glières, dont l'ampleur est parfois contestée, sont entrés, depuis, dans la légende de la Résistance française. François Mitterrand s'était rendu sur le plateau en avril 1994 pour le 50e anniversaire des combats et pour rendre hommage aux combattants et à leur chef Tom Morel, tué lui-même en mars 1944.

Avant même que la venue du président ne soit confirmée, les services de la préfecture se préparaient "comme s'il venait", assuraient-ils ce lundi. Chaque année, un hommage est rendu aux combattants en présence de leurs familles, mais aussi des politiques de la région, des militaires du 27e BCA, ou encore des enfants du département.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale histoire sorties et loisirs emmanuel macron politique hommage société