INSOLITE. Des chercheurs suisses conçoivent le “roboclette”, un robot racleur de fromage

Des universitaires suisses ont conçu un robot spécial raclette, raclant le fromage à la perfection. / © Valais Wallis / YouTube
Des universitaires suisses ont conçu un robot spécial raclette, raclant le fromage à la perfection. / © Valais Wallis / YouTube

Le "roboclette" n'en finit plus de déchaîner les passions. Il a été mis au point en Suisse par un institut spécialisé en intelligence artificielle et entraîné par un chef cuisinier pour servir une raclette proche de la perfection. Le prototype insolite a déjà fait le tour du monde.

Par M.D. avec Ingrid Pernet-Duparc

Quand tradition rime avec innovation, des chercheurs suisses inventent le "roboclette". Un prototype composé de bras articulés, raclant le fromage à la perfection dans un pays où ce produit est presque une religion.

"Dans notre fromage, il y a toutes les plantes médicinales du monde", lance Eddy Baillifard, le créateur de Raclette House, un restaurant servant des spécialités du Valais. Il se met en scène dans une vidéo promouvant ce robot 100% swiss made.
 
Le robot qui racle

Le "roboclette" est né grâce à l'intelligence artificielle, ce que ses concepteurs appellent "le machine learning". La technique de l'apprentissage du geste pour racler le fromage a été imaginée par Emmanuel Pignat, un doctorant en robotique valaisan fondu de technologie.

"Au tout début, on a commencé par monter un capteur de force au bout du robot pour pouvoir mesurer précisément la force qu'on allait appliquer sur le fromage", raconte-t-il. Les chercheurs ont ensuite développé des algorithmes.

"Pour la raclette, il y a trois défis techniques. Le premier, c'est de pouvoir fusionner plusieurs sources d'information : la force et le mouvement doivent être combinés ensemble. On doit aussi pouvoir adapter le mouvement à d'autres situations, différentes hauteurs de fromage. Et le troisième défi, c'est de pouvoir détecter quel est le moment adéquat pour lancer le mouvement de raclage", détaille Sylvain Calinon, responsable du groupe robotique à l'institut de recherche IDIAP.

 

Collaboration Homme-robot


C'est Eddy Baillifard qui a appris à la machine tout ce qu'il y avait à savoir sur l'art du raclage. Et parole d'expert, la collaboration entre Homme et robot n'est pas toujours chose aisée. "Apprendre à un être vivant à racler c'est facile, mais quand vous avez un bras qui fait 15 kilos dans les mains, c'est encore un autre défi !", ajoute le restaurateur suisse.

Le robot racleur de fromage est devenu le sujet de recherches le plus insolite de la planète, collectant des centaines de milliers de vues sur les réseaux sociaux et surtout, un passage dans le plus grand salon annuel de l'électronique : le CES de Las Vegas.
 

Au début de l'aventure, Emmanuel Pignat n'imaginait pas faire le buzz depuis son labo de recherche à Martigny (Suisse). "Il y a une recette pas mal, c'est de prendre quelque chose de traditionnel, le cliché suisse, et ajouter un côté technologique ou même inutile", plaisante-t-il. Malheureusement pour les mordus de raclette, aucune commercialisation de ce robot n'est prévue.

Les exemples d'application de cette approche sont nombreux, comme l'aide aux personnes handicapées. Car le "roboclette" restera un formidable outil de communication. Mais lorsqu'on demande son avis au pape de la raclette, il veut bien jouer avec la tradition et l'innovation, mais cela s'arrête là. Pas de "roboclette" chez lui. "Jamais de la vie !", jure même Eddy Baillifard.
 
Des chercheurs suisses conçoivent le "roboclette", un robot racleur de fromage

 

Sur le même sujet

Les + Lus