Affaire Maëlys : l'avocat de Lelandais se pourvoit en cassation pour contester une expertise psychiatrique

L'affaire Lelandais va se retrouver une nouvelle fois devant la plus haute juridiction. L'avocat du trentenaire s'est pourvu en cassation ce jeudi pour contester une expertise psychiatrique. Il estime que l'un des experts aurait dû se déclarer incompétent.

Alain Jakubowicz au palais de justice de Grenoble le 19 mars 2018 après une audition de Nordahl Lelandais.
Alain Jakubowicz au palais de justice de Grenoble le 19 mars 2018 après une audition de Nordahl Lelandais. © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

L'avocat de Nordahl Lelandais a formé un pourvoi en cassation jeudi 29 avril pour contester une expertise psychiatrique de son client dans l'affaire Maëlys. Me Alain Jakubowicz avait déjà déposé une requête en nullité devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble. Elle a été rejetée mardi. L'avocat de l'accusé conteste l'impartialité de l'un des auteurs de cette expertise, pourtant effectuée à sa demande.

Selon lui, le psychiatre en question, Paul Bensussan, aurait dû se déclarer incompétent à intervenir en raison de sa participation, le 30 mars 2018 sur France 5, à une émission de "C dans l'air" consacrée à son client après que celui-ci eut avoué les "coups mortels" portés au caporal Arthur Noyer. Dans son arrêt, la chambre de l'instruction a considéré que l'expert n'a "pas outrepassé sa mission et s'est contenté de donner des explications psychiatriques sur les actes reprochés"

 

Penchants pédophiles

Versé en décembre au dossier Maëlys, le rapport s'intéresse aux penchants pédophiles de Nordahl Lelandais. Il avance notamment qu'il n'était pas atteint, au moment du meurtre de la fillette, d'un "trouble psychique ayant aboli ou même altéré son discernement ou le contrôle de ses actes".

Cette nouvelle étape judiciaire devrait retarder une possible ordonnance de mise en accusation de Lelandais par les deux juges instruisant le dossier Maëlys, le temps que la Cour de cassation rende son arrêt.

Le 19 mars, le parquet de Grenoble a requis le renvoi du trentenaire devant les assises de l'Isère pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys en août 2017 lors d'un mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin.

Le ministère public a également requis le renvoi de Lelandais devant la juridiction iséroise pour des agressions sexuelles sur deux jeunes cousines et l'enregistrement d'images pédopornographiques. Nordahl Lelandais doit être jugé à Chambéry à compter de lundi pour le meurtre du caporal Arthur Noyer.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire nordahl lelandais faits divers affaire maëlys