Impôts : Grenoble devient la ville où la taxe foncière est la plus élevée

Entre 2022 et 2023, la Ville de Grenoble a enregistré une hausse de sa taxe foncière de 32,9 %, a annoncé l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) dans son bilan annuel dévoilé ce mercredi 18 octobre. La capitale des Alpes devient ainsi la ville aux taux de taxe foncière les plus élevés parmi les 50 villes les plus peuplées du territoire.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La Ville de Grenoble occupait déjà les premières places de ce classement, elle se situe désormais tout en haut de la liste. Dans le bilan annuel des taxes foncières, dévoilé ce mercredi 18 octobre par l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), la capitale des Alpes figure comme la ville aux taux de taxe foncière les plus élevés parmi les 50 villes les plus peuplées du territoire.

Entre 2022 et 2023, les propriétaires grenoblois ont vu leur taxe foncière augmenter de 32,9 %. Cette hausse s'explique notamment par la majoration de 7,1 % des valeurs locatives, qui s'est appliquée sur l'ensemble du territoire. Mais elle s'explique aussi par une hausse de la taxe foncière de 25 %, contestée mais finalement votée par le conseil municipal en mars dernier.

Cette hausse de 32,9 % est la plus importante parmi les grandes villes françaises. Seules les villes de Paris (+60,8 %) et Meudon (+44 %), dans les Hauts-de-Seine, ont connu une plus forte augmentation de cet impôt.

Une hausse générale

"Avec un taux global de 67,93 % (hors taxe d'enlèvement des ordures ménagères), Grenoble devient la ville aux taux de taxe foncière les plus élevés parmi les 50 villes les plus peuplées du territoire", annonce l'UNPI, qui représente les propriétaires immobiliers privés. En 2022, la commune iséroise occupait déjà la quatrième place de ce classement.

En un an, dans les 200 plus grandes villes de France, la taxe foncière a augmenté de 9,3 %. Selon l'UNPI, cette hausse s'explique grandement par la hausse des bases d'imposition indexées sur l'inflation. Entre 2012 et 2022, la taxe foncière a augmenté de 26,3 %, "soit quatre fois l'augmentation des loyers", qui ont crû de 6,7 % sur la même période.