Jumbo reste au cirque Muller, l'association One Voice est déboutée par le tribunal administratif de Grenoble

© One Voice
© One Voice

Ce 19 novembre 2019, le tribunal administratif de Grenoble a rendu son jugement. Jumbo l'hippopotame ne sera pas retiré du cirque Muller. L'association One Voice, qui se bat depuis des années pour "sauver cet animal séquestré", va faire appel. 

Par Jean-Christophe Pain

Le 29 octobre 2019, l'association de défense des animaux One Voice se présentait au tribunal administratif de Grenoble pour dénoncer, une fois de plus, les conditions de vie de Jumbo l'hippopotame.

Un animal qu'elle juge "séquestré" par le cirque Muller. Depuis longtemps déjà, l'association se bat pour la "survie" de Jumbo. En lançant une pétition, en faisant pression sur le Ministère de l'Ecologie.
 
L'audience du 29 octobre 2019 au tribunal administratif de Grenoble
Intervenants : Muriel Arnal présidente association One Voice, Frank Muller direction du cirque Muller, Arielle Moreau avocate One Voice Reportage : NGUYEN-STEPHAN Mai-Linh, PAIN Jean-Christophe, DAGUENET Jean-Michel, MORIN Benoît-Pierre

Malgré tout, le tribunal administratif de Grenoble a décidé ce 19 novembre de ne pas annuler les autorisations préfectorales qui permettent au cirque Muller de détenir l'animal. 
 

Des installations jugées conformes


Le juge se base sur une visite inopinée de l'inspecteur de santé publique vétérinaire. En juin 2017, comme l'explique le magistrat dans son jugement, l'inspecteur avait constaté que "les installations dont disposait l'animal étaient conformes". 

Une piscine intérieure dans le camion de transport, de 18 m² et profonde d'1 mètre 70. Et une piscine extérieure de 38 m².

Il ajoutait que l'hippopotame "ne présentait pas de lésions apparentes, que son comportement n'était ni prostré, ni agressif". 

Le juge ajoute que le "rapport d'enquête" de février 2019, versé par l'association, "n'est pas de nature à remettre en cause" les constatations de l'inspecteur.

Toujours selon le tribunal, le cirque aurait fait l'objet de 17 inspections depuis l'année 2017.
 

One Voice poursuit le combat


La présidente de One Voice, Muriel Arnal, nous a déclaré : "je suis en colère, mais absolument pas étonnée. Le rapporteur public est resté basé sur un rapport de 2017.
Tous les experts  des animaux sauvages écrivent noir sur blanc que Jumbo est en souffrance. Faut-il que les animaux meurent pour que les autorités voient qu'il y a un problème ? Nous restons très déterminés !
"

L'association One Voice va d'ailleurs rapidement faire appel de cette décision, nous a affirmé dès réception du jugement l'avocate de l'association, Arielle Moreau. 

Pour elle, "la question posée devant le tribunal était plus large que celle de la conformité des installations. Il s'agit de savoir si l'hippopotame est détenu dans des conditions permettant de garantir son bien-être, le préfet étant garant de cette obligation."

D'autre part, One Voice attend beaucoup du tout prochain jugement dans cette affaire, celui du tribunal correctionnel de Valence, qui se tiendra le 29 novembre prochain. 

Le cirque Muller est renvoyé devant la justice par le Parquet, sur plainte de One Voice, pour "exploitation irrégulière d'établissement, mauvais traitement, conditions de détention pouvant occasionner des souffrances". 




























 

Sur le même sujet

Les + Lus