"Les bâtiments sont en mauvais état et murés" : l'ancien village olympique des JO de Grenoble en partie mis en vente

Plusieurs bâtiments de l'ancien village olympique des JO de Grenoble ont été mis en vente par l'État. Le site comprend sept immeubles reconvertis en résidences étudiantes et une cafétéria, aujourd'hui à l'abandon.

À vendre, "vaste emprise de plus d’un hectare au sud de Grenoble". Sur son site de cessions immobilières, l'État annonce la mise en vente par appel d'offres d'un espace d'un hectare situé avenue Edmond-Esmonin, dans le sud de la capitale des Alpes.

Composé de sept bâtiments pour une surface de plancher s'élevant à plus de 16 300 m², l'ensemble a été construit pour accueillir les athlètes à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de Grenoble en 1968. Le site du quartier Village olympique a par la suite été transformé en résidences universitaires, aujourd'hui à l'abandon.

"Les bâtiments sont en mauvais état et murés", peut-on lire dans cette annonce qui détaille l'objet de la vente : une cafétéria et sept résidences composées de cinq ou six niveaux avec environ 16 logements de 9 m² par niveau, une cuisine, des sanitaires et douches communes ainsi qu'un local d'entretien.

Les bâtiments ont été ravagés par deux incendies en 2020, le premier touchant l'ancien restaurant universitaire et un second ravageant la Tour Canada, une ancienne résidence alors squattée par des demandeurs d'asile.

"L'emprise est située en zone constructible permettant la construction d’un programme notamment de logements ou de bureaux", détaille le cahier des charges, mais le "patrimoine bâti (est) à protéger pour des motifs d’ordre culturel, historique, architectural".

Au cœur du projet GrandAlpe

Cet appel d'offres est toutefois scruté par les élus locaux, le lot étant situé au cœur du projet de rénovation urbaine GrandAlpe qui s'étend sur 400 hectares entre Grenoble, Échirolles et Eybens. Plusieurs chantiers ont déjà été engagés comme la démolition de la friche industrielle Allibert ou la réhabilitation de logements dans le cadre du projet des quartiers Villeneuves à Grenoble et Échirolles.

"Nous sommes sur l'un des projets de renouvellement urbain en France les plus avancés", a assuré Renzo Sulli, vice-président de Grenoble-Alpes métropole, lors du dernier conseil communautaire le 22 décembre. "567 millions d'euros d'investissements dans nos quartiers les plus populaires, les plus modestes, il faut mettre l'accent dessus", a-t-il ajouté, précisant que 60 % des réhabilitations sont à ce jour engagées.

Reste à savoir ce qu'il adviendra des bâtiments désaffectés de l'ancien village olympique. Les candidats à l'acquisition ont jusqu'au mardi 5 mars 2024 pour faire parvenir leur offre à la Direction régionale des finances publiques. Le prix n'étant pas précisé, le bien sera vendu au plus offrant.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité