Procès Lelandais : "La perpétuité, c’est ce qu’on a pris en ayant perdu Maëlys", la famille réagit au verdict

Nordahl Lelandais a été condamné, vendredi, à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys. Un "soulagement" pour la famille de la fillette tuée en 2017.

"La justice est passée." A la sortie de la cour d'assises de l'Isère, la famille de Maëlys de Araujo a affiché son soulagement, vendredi 18 février. Nordahl Lelandais a été reconnu coupable du meurtre de la fillette de 8 ans et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Le maximum encouru compte tenu des accusations que pesaient à son encontre.

"La perpétuité, c’est ce qu’on a pris nous en ayant perdu Maëlys, a affirmé Jennifer Cleyet-Marrel, sa mère, un portrait de sa fille entre les mains. Maëlys, elle a mis un dangereux criminel en prison. Il ne fera plus jamais de mal à personne et c’était mon objectif."

La famille a prononcé quelques mots devant une foule de caméras en sortant de la cour d'assises. "Maëlys nous a donné la force jusqu'au bout. On a été dignes pour elle. Je suis fière d’être sa maman et je suis contente du verdict qui a été rendu", s'est émue la mère de Maëlys en regardant sa seconde fille, Colleen.

"On n'aura jamais cette vérité qu'on attendait"

"Que dire de plus ? Cela fait quatre ans qu’on attendait ce moment, a ajouté Joachim de Araujo, le père, se disant "pas totalement satisfait" du verdict. "Le viol n’a pas pu être retenu. On sait à qui on avait affaire depuis le début. Ça fait quatre ans qu’il ment. On n'aura jamais cette vérité qu’on attendait."

L'avocat de la mère, Me Fabien Rajon, a pris la parole le premier pour saluer une décision qui "honore notre justice". "La justice est passée de manière sereine, de manière implacable, de manière intransigeante et de manière impartiale", a-t-il déclaré, entouré de la famille de la fillette. "C'est la fin d'un long chemin. Ils resteront avec leur deuil. Alors le message que je veux faire passer aux Français, c'est de penser à eux", a conclu Me Fabien Rajon.

Me Caroline Remond, l'avocate des petites cousines agressées sexuellement par Nordahl Lelandais, a assuré que ses clients étaient "satisfaits de ce verdict" et "soulagés que ce procès soit terminé".

Me Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais, a assuré que son client ne fera pas appel de cette décision. "Le chemin va être long pour lui, très long. (...) Il va retourner dans l’anonymat dans lequel il n’aurait jamais dû sortir. Son destin est entre ses mains, il n’a plus besoin d’avocat", a indiqué le conseiller avant de quitter le palais de justice de Grenoble.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité