"Il est symbolique de ma résistance" : comment Mila a fait certifier son compte Instagram grâce au secrétaire d’État Cédric O

Publié le
Écrit par MCP

Victime de cyber harcèlement et de menaces, l’adolescente iséroise très active sur les réseaux sociaux souhaitait faire certifier son compte Instagram pour des raisons de "sécurité et de sûreté". Sa demande, d’abord rejetée par le groupe américain, a finalement été validée grâce au coup de pouce du secrétaire d’État au Numérique, Cédric O.

Ce n’est qu’une petite icône bleue qui apparaît à côté du pseudo sur Instagram, et qui fait pourtant rêver des centaines d’influenceurs.

Ce badge, qui permet d’authentifier l’identité du propriétaire du compte, est, en général, réservé aux personnalités publiques et aux grandes marques.

Mila, qui souhaitait l’obtenir pour des raisons de "sécurité et de sûreté", a eu du mal à obtenir gain de cause. Le 26 décembre dernier, elle regrettait sur Twitter que sa demande ait à nouveau été refusée : "J’ai encore fait une demande de certif’ à Instagram, étant donné que j’ai tout pour l’avoir et que mon compte en a besoin pour des raisons de sécurité et de sûreté, qui a encore été rejetée. Je vais bientôt perdre mon compte alors qu’il est symbolique de ma résistance".

L'adolescente iséroise, régulièrement menacée de mort après avoir publié, en janvier 2019, une vidéo sur Instagram dans laquelle elle avait critiqué l'islam en des termes très crus, craignait que son compte ne soit bloqué ou usurpé par ses détracteurs.

"Je suis effrayée à l’idée de tout perdre. Ma communauté, toutes ces personnes qui me soutiennent dans mon combat contre l’islamisme, le cyber-harcèlement et pour les valeurs laïques, la liberté d’expression et de penser", écrivait-elle sur Twitter.

Un coup de pouce de l'État

Pour éviter la suppression de son compte, Mila a donc contacté les services du Secrétaire d’État chargé du Numérique, Cédric O. Ce dernier lui a répondu le lendemain sur le même réseau social : "Bonsoir Mila, mes équipes ont échangé avec celles d’Instagram. Votre demande de certification a bien été identifiée et elle est en cours de traitement".  

Ce coup de pouce a finalement permis à la jeune fille d’obtenir le très convoité badge bleu, comme vous pouvez le voir dans la capture d'écran ci-dessous.

"Depuis 2 ans je vis sous la menace, pour m’être exprimée au sujet de l’Islam. Mes harceleurs souhaitent par tous moyens me faire taire. Merci à Cédric O de son aide et aux équipes d’Instagram. La liberté d’expression n’est pas morte dans notre pays quoi qu’on en dise !", se félicite-t-elle sur Twitter.  

"Une double peine"

Ce n’est pas la première fois que Cédric O prend partie pour l’adolescente. En mars dernier, son compte Twitter avait été suspendu après une vague de messages haineux à son encontre. Le secrétaire d’État avait alors parlé de "double peine" pour Mila, "constamment harcelée" et avait rappelé que "la régulation des réseaux sociaux était une priorité du gouvernement".