Meurtre de Maëlys : “Nordahl Lelandais était en pleurs” raconte son avocat maître Jakubowicz

Maître Jakubowicz à la mairie de Pont-de-Beauvoisin, le 14 février 2018 / © France 3 Alpes / Jordan Guéant
Maître Jakubowicz à la mairie de Pont-de-Beauvoisin, le 14 février 2018 / © France 3 Alpes / Jordan Guéant

Près de 6 mois après sa disparition, le corps de la petite Maëlys a enfin été retrouvé, sur les indications du suspect Nordahl Lelandais, qui a avoué avoir tué "accidentellement" la petite fille. Son avocat évoque un homme "effondré", qui a demandé pardon à la famille.

Par CS

A la suite du procureur de la République de Grenoble, l'avocat de Nordahl Lelandais, maître Jakubowicz, a pris la parole en conférence de presse à la mairie de Pont-de-Beauvoisin.


"Journée éprouvante et douloureuse"

Solennellement, il a évoqué "cette journée éprouvante, douloureuse" durant laquelle le corps de la petite Maëlys, disparu il y a 6 mois, a été retrouvé à Saint-Franc, en Savoie, ce 14 février 2018 

"En mentant à tout le monde, il m'a menti à moi aussi, je suis père et grand-père, je suis donc ému ce soir, mais je serai aux côtés de Nordahl Lelandais", a indiqué l'avocat.


Il raconte aussi pourquoi Nordahl Lelandais a fini par parler. Il a pris connaissance d'un nouvel élément du dossier le 13 février : du sang de Maëlys a été retrouvé dans le coffre de la voiture du principal suspect. 


"Il m'a demandé d'être entendu par les juges d'instruction et de ne pas attendre l'échéance de la semaine suivante", durant laquelle il devait être interrogé par les juges d'instruction.

Face à des preuves accablantes, Nordahl Lelandais a parlé. "Il a effectivement indiqué que la mort de Maëlys était accidentelle, sans évoquer les circonstances de cette mort. Il voulait retrouver Maëlys", a annoncé son avocat. Et a donc indiqué aux autorités où se trouvait le corps.

"Nordahh Lelandais à genoux s'est effondré," a indiqué son avocat, en précisant qu'il "ne voulait pas faire pleurer dans les chaumières" et a rappelé le rôle de l'avocat : "être aux côtés de son client". L'enquête va désormais se poursuivre pour déterminer les circonstances de sa mort.




Sur le même sujet

SMS de L. Wauquiez/ La réaction des lycéens

Les + Lus