Mila agressée sur les berges du Rhône à Lyon : la jeune Iséroise dit avoir porté plainte contre un individu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine Belhassen .

La jeune Iséroise Mila a filmé une série d'agressions subies sur les berges du Rhône à Lyon, ce samedi 19 février. Elle affirme avoir porté plainte contre un homme.

La jeune Iséroise Mila a filmé et posté sur les réseaux sociaux une série d'agressions et des scènes de harcèlement de rue, dont elle se dit avoir été victime samedi 19 février, sur les berges du Rhône à Lyon.

Sur ces images, on voit la jeune femme se faire insulter, en pleine journée dans un lieu fréquenté de la ville, par un homme qui fait mine de lui montrer son sexe. Cet individu a ensuite tenté de l'agresser et de lui subtiliser son téléphone portable. Un jogger s'est interposé, explique-t-elle.

La jeune Iséroise affirme également avoir été "agressée sexuellement" à de nombreuses reprises au cours de cette promenade. Elle explique avoir déposé plainte contre cet homme, qui aurait été placé en garde à vue selon elle. Contactés, les services de police n'ont pas répondu à nos sollicitations pour confirmer cette information. Un des avocats de la jeune fille, Me Richard Malka, n'a pas pu être contacté.

Dans une autre vidéo, elle répond vertement à un groupe d'hommes, auteurs de harcèlement de rue, installés sur les mêmes berges.

Onze cyberharceleurs condamnés en juin

Mila avait été la cible d'un "raz-de-marée de haine" après avoir répondu en janvier 2020 à des injures sur les réseaux sociaux sur son orientation sexuelle par le biais d'une vidéo véhémente sur l'islam.

Elle avait porté plainte contre de nombreux auteurs de commentaires. Onze de ces cyberharceleurs avaient été condamnées par le tribunal correctionnel de Paris, en juin dernier.

Marine Le Pen et Eric Zemmour, les candidats d'extrême-droite à l'élection présidentielle, ont réagi sur les réseaux sociaux et ont condamné ces agressions.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité