Le trafic sur la ligne TER Lyon - Saint-Etienne ne reprendra pas avant la fin juin après les inondations du Gier

Les travaux ont débuté et vont durer jusqu'au mois de juin sur la ligne TER Lyon / Saint-Etienne (Loire) endommagée lors des intempéries du 11 mai dernier. Un mur de soutènement s'est effondré dans la rivière. Le trafic a pu reprendre sur l'autre voie, mais au ralenti et à vue.

Les travaux ont commencé sur la ligne TER entre Lyon et Saint-Etienne, endommagée à hauteur de la commune de Châteauneuf (Loire) près de Givors, après les inondations et la crue du Gier le 11 mai. La reprise du trafic n'aura pas lieu avant le mois de juin prochain.
Les travaux ont commencé sur la ligne TER entre Lyon et Saint-Etienne, endommagée à hauteur de la commune de Châteauneuf (Loire) près de Givors, après les inondations et la crue du Gier le 11 mai. La reprise du trafic n'aura pas lieu avant le mois de juin prochain. © FTV

"Les dégâts sont exceptionnels" selon la SNCF, qui donnait une conférence de presse jeudi 20 mai au matin pour faire le point sur les travaux en cours sur la ligne TER entre Lyon, Givors et Saint-Etienne, endommagée le 11 mai dernier par les intempéries et une crue exceptionnelle du Gier.

Ce soir-là, la rivière est montée à 2m.50 contre 30 cm. en temps normal. Toute une partie d'un mur de soutènement de 250 mètres de long a été pulvérisée. 

Résister aux inondations

Pour le long terme, la SNCF prévoit, comme nous vous l'annoncions précédemment, de gros travaux pour faire face à ces crues régulières. Les dernières remontent à 2003 et 2008 avec des impacts dans le même secteur. A chaque fois le débit de la rivière monte très rapidement. Il va donc falloir imaginer un système de protection pérenne pour préserver l'une des plus voies ferrées les plus empruntées du pays avec 20.000 passagers par jour.

Depuis le 13 mai dernier, la deuxième voie est utilisée avec des trains qui circulent à vue et au ralenti, pas plus de 40 km/h. On compte une vingtaine d'allers-retours chaque jour. Deux allers-retours TGV sont assurés actuellement entre Lyon Part-Dieu et Saint-Etienne Châteaucreux au lieu de trois en temps normal, comme le montre cette vidéo impressionnante de nos confrères de Radio-Scoop sur twitter:

 

Quels travaux ces prochaines semaines ?

Un accès va être aménagé sur l'autre rive de la rivière, composée actuellement d'une vaste zone humide remplie de végétation sauvage. Il va falloir amener ici toute sorte de machines et de matériaux. Le Gier devrait être en-partie détourné provisoirement.

Sur la voie ferrée, des cibles et des repères ont éte mis en place pour surveiller une éventuelle évolution du sol.

D'ici une semaine environ, la reconstruction du mur pourra débuter avec un enrochement dans le lit de la rivière. 300 tonnes de matériaux seront acheminés. Puis, pendant 2 semaines, des travaux sur la caténaire seront menés pour rétablir le courant sur cette partie de la ligne. Ce calendrier reste évidemment lié aux conditions climatiques. 

Le mur de soutènement qui s'est effondré le 11 mai dernier sera remonté, avec des enrochements dans la rivière le Gier pour faire face à toute nouvelle inondation.
Le mur de soutènement qui s'est effondré le 11 mai dernier sera remonté, avec des enrochements dans la rivière le Gier pour faire face à toute nouvelle inondation. © FTV

L'objectif de la SNCF est une circulation rétablie sur les deux voies fin juin, après de multiples vérifications. Mais la vitesse devrait rester limitée.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ter économie transports transports en commun sncf polémique société