Pour leur premier match en Ligue 1, dimanche 8 août, les Clermontois iront affronter une équipe emblématique : les girondins de Bordeaux. Après une bonne campagne de matchs amicaux, l'équipe pro du Clermont Foot part confiante mais aussi consciente des difficultés.

Ce vendredi 6 août, c'est l'avant dernier entraînement pour le Clermont Foot avant d'aller affronter Bordeaux. Les sourires se lisent sur tous les visages et la décontraction affichée ne laisse pas deviner que dimanche 8 août, ces joueurs vont changer d'univers.
Pour l'instant l'équipe type ressemble en grande partie à celle de l'an dernier et tous vont devoir se surpasser pour pouvoir exister dans ce championnat de Ligue 1. "On verra ce qu'il va se passer. On y va pas non plus en victime. On va essayer de montrer une belle image de notre football, du club et de la région." confie l'entraîneur Pascal Gatien.

Après une campagne de matchs amicaux réussie, le coach reste prudent : " Ce n’est pas un gage de réussite mais ça nous permet quand même d’être un peu plus en confiance. Même si on sait que ça va être très compliqué lors de ce premier match. Mais effectivement, je préfère qu’on soit dans cette situation plutôt qu’on perde tous nos matchs amicaux. Lors de ces matchs, on a fait ce qu’on savait faire mais il va falloir monter le niveau encore d’un cran."

Quatre nouveaux joueurs espérés

Aujourd'hui, la liste des recrues n'est pas très épaisse : quatre joueurs venus de D1 étrangères et quelques retours de prêts. D'ici la fin du mercato le 31 août, Pascal Gastien aimerait recruter au moins 4 joueurs de plus mais pas à n'importe quel prix. "On sait qu’il nous manque des joueurs. Comme tous les entraîneurs, on espère les avoir le plus tôt possible. Dieu sait si tout le monde a travaillé au sein du club pour qu’on puisse avoir des joueurs rapidement mais on n’a pas beaucoup de moyens et on ne peut pas payer les salaires que nous demandent certains joueurs. Moi je ne veux pas mettre le club sens dessus dessous. On attend quatre joueurs encore. Ce serait bien. Je suis sûr que ça va se débloquer parce que les clubs vont bien être obligés de laisser partir certains joueurs et eux vont devoir baisser leurs salaires." avance confiant l'entraîneur clermontois. 

Mais à l'inverse, tout peut encore arriver en terme de départ, à l'image de Mohamed Bayo, un temps approché par Bordeaux ou bien de Cédric Hountondji annoncé partant ces dernières semaines. L'international Béninois, pièce maitresse de la défense, vient de ressigner à Clermont. L'ambiance du club et l'envie de continuer l'aventure avec ses partenaires l'aura emporté. "On a des automatismes entre nous. On a notre plan de jeu. On a le même projet de jeu et le même coach aussi... Tout est réuni pour continuer l'aventure." explique le défenseur clermontois Cédric Hountondji. Ce dernier s'est montré serein pour cette première conférence de presse de la saison, soucieux d'afficher sa concentration pour le match de dimanche : "C'est un match important pour nous parce que c'est le premier match du club, pas parce que c'est Bordeaux !


 

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité