A 24 ans, la chef lyonnaise Naïs Pirollet remporte le Bocuse d’Or France

Une victoire très savoureuse pour Naïs Pirollet qui a remporté ce mardi 23 novembre le Bocuse d'Or France à Reims. Elle représentera la France en mars prochain au Bocuse Europe. A seulement 24 ans, la chef lyonnaise devient la première femme à représenter l'hexagone dans cette compétition.

Ce mardi 23 novembre à Reims, la jeune chef lyonnaise, cadette de la compétition, a remporté haut la main le Bocuse d’Or France. À 24 ans seulement, elle devient la première femme à représenter l’Hexagone dans l’histoire de la compétition. Un véritable événement  dans l’histoire du concours et un symbole fort pour la cuisine française et sa capitale gastronomique Lyon. 

Naïs Pirollet a fait honneur à sa formation et à son parcours. Diplômée de l’Institut Paul Bocuse en 2017 où elle finit major de sa promotion, elle commence à travailler au restaurant d’application Saisons. Elle poursuit son chemin, auprès du chef étoilé David Toutain à Paris pendant deux années. En 2020 qu’elle rejoint la Team France dans la course au Bocuse d’Or 2021, une expérience unique et enrichissante qui l'a aidée à préparer cette journée.

Naïs faisait partie des six candidats qui ont rivalisé de savoir-faire et créativité pour sublimer une cuisine inspirée de la gastronomie rémoise. Deux épreuves ont permis au jury de départager les candidats : l’amuse-bouche (nouveauté de cette édition 2021) et le traditionnel plateau autour de ce produit phare et technique qu’est le brochet, accompagnés de cinq types d’oignons et trois types de cœur de laitue imposés. 

Prochain défi : le Bocuse d’Or Europe 2022. La compétition doit se dérouler à Budapest les 23 et 24 mars 2022. Face à elle, 19 autres pays seront en compétition. Il s'agira pour elle de revisiter des produits typiques de la gastronomie hongroise, comme le chevreuil, le foie gras, la crème aigre et le fromage blanc.

Sur les traces de Davy Tissot ?

Ce chef lyonnais, meilleur ouvrier de France, a réussi une extraordinaire performance en ramenant, en septembre dernier, le Bocuse d'Or -un prix mondial- en France et dans la ville de son modèle : Paul Bocuse.  Davy Tissot, grand vainqueur du Bocuse d’Or 2021 fin septembre, se présente volontiers avec son lourd et impressionnant trophée. « Autant en profiter. Surtout que maintenant, il est revenu à Lyon, chez nous, et grâce à des lyonnais » confirme-t-il.

C’est vrai que la France ne l’avait pas remporté depuis 2013. Et c’est effectivement la première fois qu’il a été remporté par un lyonnais -damant ainsi le pion au Danemark et à la Norvège- Davy Tissot, meilleur ouvrier de France, et à la tête d’un restaurant étoilé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paul bocuse culture gastronomie grands chefs patrimoine